La thérapie génique pourrait rétablir l'audition

Selon une équipe de scientifiques américains de l'université de l'Oregon, dont le travail a été publié dans la revue médicale Nature, le transfert de gènes produit des cellules ciliées essentielles pour que l'oreille interne puisse interpréter les sons.

Chez les personnes ayant une ouie normale, les cellules ciliées cochléaires convertissent les sons en signaux électriques, qui sont ensuite transmis au cerveau. Une fois ces cellules perdues ou endommagées, elles ne peuvent être remplacés naturellement. La plupart des malentendants ont perdu l'audition progressivement avec l'?ge, en partie en raison de la perte de cellules ciliées de la cochlée. Une exposition prolongée aux bruits est un autre cause fréquente qui endommage les cellules ciliées.

Le Dr John Brigande et son équipe de l'Oregon Health Science University a montré, au moins chez les souris non encore nées, que la thérapie génique peut être utilisée pour encourager d'autres cellules ? devenir des cellules ciliées. La thérapie génique utilise un virus inoffensif afin d'insérer des copies des principaux gènes dans des cellules qui ensuite se reproduisent.

Le gène clé utilisé par l'équipe d'Oregon a été l'Atoh1 qui est essentiel pour le développement des cellules ciliées. Les cellules traitées par Atoh1 ont fonctionné exactement comme les cellules ciliées originelles.

Les travaux chez les humains sont, selon les auteurs, encore loins mais les résultats montrent le chemin ? suivre pour réparer les dommages de la cochlée sans utiliser d'appareillage mécanique ou électrique.


article source

Publiť le 28-08-2008




Feed XML