Y a-t-il un risque cancérigène ? la prise d 'ezetimibe

Un article paru en septembre 2008 dans le journal médical New England Journal of Medicine fait le point ? partir de plusieurs essais thérapeutiques comprenant la prescription d'ezetimibe.

La prise de statines pendant cinq ans abaisse le taux des LDL cholestérol et pendant cette période réduit de manière significative l'incidence des événements cardio-vasculaires. Une étude ( SEAS ) associant l'ezetimibe aux statines dans le cadre du traitement de la sténose aortique a émis l'hypothèse que l'adjonction d'ezetimibe ( vytorin - ezetrol - inegy) pour réduire de manière plus importante les taux de cholestérol pourrait augmenter l'incidence du cancer.

Les auteurs ont analysé et comparé l'incidence du cancer chez les 1.873 patients traités pendant quatre ans dans l'étude SEAS au résultat de deux autres études l'une comprenant 9.264 patients (SHARP) suivis pendant 2,7 années et l'autre (IMPROVE-IT) comprenant 11.353 patients suivis pendant un an.

Dans l'étude SEAS, le diagnostic de cancer a été retenu chez 101 patients contre 65 dans le groupe contrôle. Dans les deux autres études il n'y eut pas d'accroissement du nombre de cancers (313 chez les patients traités et 326 dans le groupe contrôle.). Chez les patients recevant l'ezetimibe il y eut plus, mais de manière non significative, de décès par cancer (97 versus 72 dans le groupe contrôle).

En conclusion, selon les auteurs, les résultats provenant de ces trois essais n'apportent pas d'évidence crédible d'effets adverses de l'ezetimibe sur les taux de cancer. Un suivi de plus longue durée devrait permettre de déterminer de manière plus fiable les risques et bénéfices de cette thérapeutique.


article source

Publiť le 10-09-2008




Feed XML