L'ablation chirurgicale de petits polypes intestinaux serait co?teuse et inutile

Selon une étude réalisée ? l'école de Médecine de l'université du Wisconsin aux Etats-Unis, parue dans le journal médical Roentgenology d'octobre 2008, la polypectomie, c'est-?-dire l'ablation chirurgicale de petits polypes par coloscopie est co?teuse et inutile.

Un modèle d'analyse décisionnelle a été construit pour calculer les conséquences cliniques et économiques de la surveillance pendant trois ans du cancer colo-rectal, de la coloscopie immédiate avec polypectomie ou ni l'un ni l'autre chez les patients ayant des polypes de 6 ? 9 mm retrouvés ? la colonographie (CTC - La CT Colonographie ou Colonoscopie Virtuelle par scanner est une technique qui permet, dans certaines indications, de réaliser une étude virtuelle en 3 dimensions de l'intérieur du colon de manière moins invasive qu'une colonoscopie classique.) Le modèle d'analyse a comporté une population hypothétique de 100.000 adultes de 60 ans présentant des polypes de 6 ? 9 mm détectés par CTC.

Selon le Dr Perry J. Pickhardt, MD, principal auteur de l'étude, les résultats ont montré qu'en excluant les grands polypes et les masses importantes, le diagnostic par CTC permet de placer un patient dans une catégorie ? très faible risque rendant les colonoscopies pour petits polypes probablement non souhaitables. Près de 10.000 colonoscopies seraient en théorie nécessaires pour prévenir un décès au co?t de 400.000 dollars US. De plus il faut considérer qu'il y aurait 10 perforations et probablement un décès lié ? ces coloscopies supplémentaires. Dans ces conditions, pour l'auteur, il n'y a aucun bénéfice net en termes de prévention de mortalité.

La gestion clinique des petits polypes détectés au dépistage du cancer colo-rectal a provoqué une polémique entre les radiologues et les gastro-entérologues. Selon l'auteur, on devrait permettre aux patients d'avoir le choix entre une coloscopie immédiate ou une surveillance.

La colonographie (CTC) est maintenant une technique recommandée pour le dépistage du cancer colo-rectal par l'association du cancer américaine. Pour l'auteur, si des patients porteurs de petits polypes sont surveillés seuls 5 % des adultes dépistés par CTC devront subir une colonoscopie envahissante immédiate.


article source

Publiť le 04-11-2008




Feed XML