Identification d'une nouvelle cible thérapeutique du mélanome

La recherche des auteurs de la Thomas Jefferson University, publiée en avril 2009 dans le journal médical Molecular Cancer Research, montre qu'une protéine appelée A Mcl-1 joue un rôle critique dans la résistance des cellules du mélanome ? une forme d'apoptose - l'anoikis - (mécanisme de la mort des cellules).

Selon le Dr Andrew Aplin, Ph.D., professeur agrégé de biologie du cancer ? l'université médicale de Jefferson, la présence de la protéine A Mcl-1 induit une résistance cellulaire ? l'anoikis. Cette résistance permet aux cellules du mélanome de métastasier et de survivre ? des emplacements éloignés de la tumeur primaire. La recherche a été conduite ? l'université médicale d'Albany ? New York par le Dr Aplin et ses collègues. Mcl-1 fait partie de la famille de la protéine Bcl-2, qui est mutée dans approximativement 60 % de tous les mélanomes humains.

Lorsque les auteurs ont diminué des taux de la protéine A Mcl-1 des cellules tumorales, elles purent décéder. La A Mcl-1 montre des résultats très substantiels en comparaison avec ceux obtenus via les Bcl-2 et Bcl-XL, ce qui fut une surprise. Ces résultats indiquent que cibler la protéine A Mcl-1 qui est surexprimée dans la majorité des cellules de mélanome pourrait être une bonne stratégie thérapeutique.

Le Dr. Aplin précise qu'il y a actuellement en développement des agents thérapeutiques pour cibler cette famille de protéines et plus spécialement Bcl-2 et Bcl-XL. Un agent est actuellement en développement qui cible la protéine Mcl-1. Cet agent appelé obatoclax est actuellement en cours d'essai de phase I/II.


article source

Publiť le 23-04-2009




Feed XML