Identification d'un gène lié ? plus de 50 % des cancers du sein

Selon l'article des Drs Paul Edwards, Y L Chuales et collaborateurs chercheurs ? l'université de Cambridge, paru dans le journal médical Nature, le gène NRG1 (neuregulin-1) candidat suppresseur de tumeur, localisé sur le chromosome 8 est aussi présent dans les cancers de la prostate, des ovaires, du colon et de la vessie.

Ces scientifiques ont constaté que si ce gène est défectueux ou absent, les tumeurs cancéreuses peuvent cro?tre. Au fil du temps ce gène peut s'endommager, permettant alors la croissance de cellules cancéreuses.

Pour le Dr Paul Edwards, le NRG1, gène suppresseur de tumeur freinant la prolifération des cellules cancéreuses, pourrait être la plus importante découverte en 20 ans depuis celle de la fin des années 70 du p53.

De fortes données suggèrent que le gène est impliqué dans le cancer du sein, et qu'il pourrait l'être également pour les autres cancers, dont les cancers de la prostate et du colon, a-t-il ajouté.

Cette découverte pourrait ouvrir la voie ? de nombreuses améliorations diagnostiques et thérapeutiques de ces cancers.


article source

Publiť le 17-10-2009




Feed XML