Nouvelle possibilité thérapeutique des acouphènes

La recherche rend possible le traitement avec succès des acouphènes lors de leur début. Le travail des chercheurs sera prochainement publié dans le journal médical Neuroscience.

Certaines formes de cette affection sont associées avec une activité spontanée des nerfs situés dans le cerveau Une équipe de l'université Western Australia a montré que cette activité dépend, pendant un certain temps, des signaux produits dans l'oreille interne.

Les auteurs croient qu'il pourrait être possible de traiter les acouphènes, pendant une période limitée, en réduisant ces signaux provenant de l'oreille. Les acouphènes se caractérisent par la perception de bruits comme des bruits de sonnerie, de ronflements, de sifflements désagréables dans l'une ou les deux oreilles ou le cerveau.

Plus d'un tiers de la population souffrira de cette anomalie au cours de la vie et environ une personne sur 100 aura de sérieux problèmes ? long terme. L'acouphène est souvent associé ? un certain degré de perte d'audition. L'activité nerveuse dans le cerveau associée avec cette affection est souvent causée par l'exposition ? un environnement très bruyant soit d'origine musicale soit d'origine industrielle.

Les chercheurs, ont constaté, chez l'animal, que cette activité accrue pouvait être réduite ? des niveaux normaux en réduisant le signal nerveux venant de l'oreille interne. Ils ont réalisé cela de trois manières : soit en enlevant la cochlée située dans l'oreille interne, soit par le refroidissement de celle-ci soit en employant des médicaments pour bloquer la génération des impulsions nerveuses.

Leur travail suggère en outre qu'après six semaines l'augmentation de l'activité nerveuse générée dans le cerveau devient indépendante des impulsions venant des oreilles. Cette constatation montre que l'atténuation du signal nerveux doit être faite aussi rapidement que possible après le début de l'affection sans quoi elle devient irréversible.

Selon le Pr Dr Don Robertson, principal chercheur, les résultats montrent qu'il y a une phase précoce du développement des acouphènes qui peut être arrêtée en atténuant temporairement l'activité de la cochlée.


article source

Publiť le 22-12-2009




Feed XML