Un nouveau traitement antiviral se montre très prometteur pour le traitement de l'hépatite C

Selon les chercheurs de l'école de Médecine de l'université de l'Indiana , conduits par le Dr Paul Kwo, M.D., ajouter un nouvel antiviral, le boceprevir, pendant 48 semaines consécutives au traitement standard a presque doublé le résultat thérapeutique.

Bien qu'il n'y ait éventuellement aucun symptôme pendant des années, l'infection à long terme peut causer la cirrhose. Cette maladie est la cause principale du cancer du foie et de transplantation thérapeutique. L'hépatite C survient principalement par la transmission de sang infecté, comme lors d'injections de drogue. Il n'y a pas de vaccin.

Selon le Dr Kwo, professeur associé de médecine, les résultats du traitement habituel de 38 % sont passés à 75 % avec l'ajout de ce nouvel antiviral, le boceprevir, au traitement standard. Cette nouvelle thérapeutique a été utilisée pendant deux ans, dans 67 sites hospitaliers et a concerné 520 patients américains, canadiens et européens.

Les meilleurs résultats, 75 %, ont été rapportés chez les 103 patients qui ont été soignés pendant quatre semaines avec le traitement standard, suivi pendant 44 semaines par ce traitement auquel on avait ajouté le boceprevir. Un taux de 67 % fut trouvé chez des patients ayant été soumis à la trithérapie pendant 48 semaines. Le taux fut de 56 % chez les patients ayant eu 24 semaines de traitement avec les trois médicaments.

Sur la base de cette étude de phase 2, selon les auteurs, il s'avère que si ce médicament reçoit l'approbation finale près des deux tiers des patients pourront être traités avec succès par 28 semaines de traitement et un tiers aura besoin de 48 semaines de traitement.


article source

Publié le 09-08-2010




Feed XML