L'utilisation de graisses synthétiques pourrait limiter les dommages lors d'une attaque cardiaque

Les chercheurs de l'université de Californie à Los Angeles montrent qu'une graisse synthétique appelée Intralipid actuellement employée comme composant de la nutrition intraveineuse et aussi utilisée dans le traitement des rares surdosages d'anesthésies locales peut également offrir une protection chez les patients souffrant de crise cardiaque.

Le traitement classique d'un l'accident cardiaque se concentre sur la rapidité du traitement pour éviter une ischémie prolongée et rétablir le plus rapidement possible le flux de sang normal. Il est bien connu que des dommages causés aux muscle cardiaque peuvent se produire après une ré-oxygénation des cellules, un phénomène connu sous le nom de dommages de reperfusion. Les scientifiques ont cherché une manière de réduire au minimum de tels dommages.

Une étude préclinique conduite à l'université de Californie a identifié comment l'Intralipid, une émulsion de graisses composée d'une combinaison d'huile de soya, de phospholipides et de glycérine, qui fournit l'essentiel des acides gras peut empêcher un dommage étendu et aider à préserver la fonction cardiaque lorsqu'il est utilisé lors du retour du flux sanguin dans le coeur immédiatement après une crise cardiaque.

Cette recherche montre que l'Intralipid introduit une nouvelle manière significative de diminuer les dommages du muscle cardiaque dûs à la reperfusion et de prolonger la tolérance d'un tissu ou d'un organe au manque d'oxygène.

Selon les auteurs, ces résultats pourront avoir une implication pour des thérapeutiques futures. Cette technique n'est pas limitée au coeur, et pourrait potentiellement être utilisée lors d'un accident ischémique provoqué par un blocage du système sanguin dans un organe ou pour traiter les organes utilisés dans les transplantations.

Cette étude a été conduite par le Dr. Siamak Rahman, professeur d'anesthésie à l'Ecole de Médecine de l'université de Californie. La publication a été mise on line en août dans le journal médical Anesthesiology .


article source

Publiť le 17-08-2011




Feed XML