Le Rimonabant : obésité et cigarette

Le rimonabant est le premier médicament d'une nouvelle classe de médicaments, les antagonistes CB1 chargés de bloquer les récepteurs du système naturel endocannabino?de. En Mars 2004 au cours des séances scientifiques de l'université Américaine de Cardiologie, les investigateurs ont présenté les résultats de leurs études.

L'effet du médicament fut évalué dans la première étude (Stratus) sur la consommation de tabac .

Dans cette étude, 787 fumeurs (moyenne de 23 cigarettes par jour) ont re?u de manière randomisée soit du rimonabant ? des doses de 5 mg ou 20 mg par jour soit un placebo. Les patients furent traités pendant 10 semaines. Il leur fut autorisé de fumer la première quinzaine puis de stopper au jour 15. Le nombre de patients qui n'ont pas fumé pendant les 4 dernières semaines de la période des 10 semaines fut enregistré : 36% des patients recevant 20 mg de rimonabant avaient arrété de fumer; seuls 20% des patients recevant 5 mg de rimonabant ou le placebo avaient arrété de fumer. Les patients dans ce dernier cas ( placebo ou 5 mg de rimonabant ) avaient pris du poids ( 84% de plus que ceux ayant re?u 20 mg de rimonabant ).

Dans la deuxième étude (RIO - Lipides) 1036 patients qui étaient soit gros soit obèses et qui avaient des bilans sanguins lipidiques anormaux furent de manière randomisée divisés en trois groupes (placebo, 5 mg/jour ou 20 mg/jour de rimonabant).

Après une année de traitement, près d'un patient sur deux sous Rimonabant a perdu 10 % de son poids contre un sur dix dans le groupe placebo. Les patients recevant 20 mg rimonabant eurent des améliorations significatives des paramètres sanguins : taux du cholestérol, des triglycerides, du CRP et de la sensibilité ? l'insuline.

Le médicament a été bien toléré. Les seuls effets secondaires furent de faibles vertiges et nausées qui furent transitoires. Une nouvelle étude de Phase III portant sur 6 600 patients est en cours

Congrès de l'American College of Cardiology



Publiť le 21-05-2004




Feed XML