Nouveau guide des traitements de l'obésité (II)

Les moyens pour combattre cette affection sont divers : régimes et exercices, médicaments, chirurgie

Selon l'article : A Clinical Practice Guideline from the American College of Physicians publié dans Annals of Internal Medicine le 5 Avril 2005 la recommandation numéro 1 ? tous les patients obèses est de modifier leurs comportements alimentaires et de pratiquer de l'exercice physique afin de perdre du poids. Bien qu'il n'y ait pas d'évidence directe que le changement de comportement diminue la mortalité ou la morbidité, les changements ? un stade intermédiaire de perte de poids se manifestent par une amélioration du métabolisme des sucres, du taux des lipides, et de la tension artérielle, ce qui donne des preuves indirectes des bénéfices au niveau de la santé.

N.B: Parmi les régimes conseillés on retient souvent l'augmentation de la consommation de fruits et légumes, d'éviter certains aliments et le régime méditerranéen. Pour les exercices physiques il est préconisé de pratiquer de l'exercice pendant trente minutes journalières

Les médicaments peuvent être proposés, selon les auteurs, aux patients qui n'ont pas réussi ? perdre du poids avec le régime et l'activité physique. La perte moyenne attribuée aux médicaments est modeste inférieure ? 5 kg ? un an. Cependant les effets du régime et de l'exercice chez les patients obèses ayant une tolérance au sucre perturbée diminue de manière significative la progression du diabète de type 2. D'autres études au montré que cette perte de poids modeste influence aussi d'autres facteurs de risque associés ? l'obésité comme les risques cardio vasculaire, les taux de lipides et l'hypertension. Les bénéfices retrouvés après une perte de poids consécutive au régime et ? l'exercice devraient être les mêmes après médication ? valeur de poids perdue égale.

Toutes les médications ont des effets secondaires et la sécurité ? long terme n'est pas encore assurée. Les patients doivent comprendre ces limites lorsqu'il considèrent d'utiliser ces médicaments. Il n'y a pas d'évidence de bénéfice en terme de mortalité ? partir de ces petites pertes de poids. Le choix des médicaments dépendra des effets secondaires et attendus et de leur tolérance par le patient.

Selon des méta analyses la perte moyenne de poids avec les médicaments serait de 4,45 kg ? 12 mois pour la sibutramine (reductil), de 2,89 kg ? 12 mois pour l'orlistat(xenical), de 3,6 kg ? 6 mois pour la phentermine, de 3 kg ? 6 mois pour le diethylpropion, de 3,15 kg ? 12 mois pour la fluoxetine, et de 2,8 kg de 6 ? 12 mois pour le bupropion. Il n'y a pas de données permettant de déterminer si un médicament est plus efficace qu'un autre et il n'y a pas d'évidence qu'il y ait une perte de poids plus importante en combinant divers traitements. Il n'y a pas non plus de données concernant la reprise de poids après l'interruption de la prise des médicaments. Il n'y a pas d'étude ? long terme de plus de 12 mois lors de l'utilisation des traitements médicamenteux; la décision de continuer sa prise devra être choisie de commun accord entre le médecin et son patient.

A Clinical Practice Guideline from the American College of Physicians -- Snow et al. 142 (7): 525 -- publié dans Annals of Internal Medicine le 5 Avril 2005 | Volume 142 Issue 7 | Pages 525-531

Page suivante


Rechercher un article

Publiť le 26-04-2005




Feed XML