Nouveau traitement des vertiges graves par intervention chirurgicale de l'oreille interne

Des mouvement rapides et incontrôlables des yeux précèdent le vertige, la perte d'équilibre et la chute. Le patient peut tomber après un bruit fort ou même au son de sa propre voix ou de son rire. C'est un syndrome relativement rare connu sous le nom de déhiscence du canal supérieur.

Les victimes perdent d'équilibre, tombent des marches, sont incapables de lire ou de dormir, éprouvent des bruits importants dans leur tête et certains deviennent convaincus qu'ils sont mentalement déficients.

Les chirurgiens de l'université Johns Hopkins viennent de montrer que ces symptômes peuvent être traités de manière efficace par une opération au niveau de l'os de l'oreille interne.

La déhiscence du canal supérieur survient de manière égale chez les hommes et les femmes et n'est souvent pas diagnostiquée avant l'?ge de quarante ans lorsque des symptômes comme la perte d'audition s'aggravent. Cependant les patients disent souvent que des symptômes initiaux sont apparus plus tôt dans leur vie.

Selon le Dr Lloyd B. Minor, M.D., professeur et directeur du département d'oto-rhino laryngologie, le traitement peut stopper les symptômes même importants et peut conduire ? un retour ? une activité normale et dans certains cas ? une amélioration modérée de l'audition. Cette amélioration de l'audition a été constatée chez 5 des 29 patients qui ont été opérés entre 1996 et 2005. Aucune perte d'audition n'a été constatée chez les 19 patients opérés pour la première fois de l'oreille.

L'intervention consiste en une greffe osseuse qui renforce la paroi de l'oreille interne lui permettant de ne pas être hypersensible aux bruits et aux mouvements. Une plainte courante des patients est qu'ils entendent leur propre voix se réverbérant dans la tête (autophonie). Chez certains même une conversation normale peut produire des symptômes suffisamment forts que pour causer un disconfort sérieux.

Cette recherche des chirurgiens de la Hopkins sera présentée au congrès d'oto-rhino laryngologie ? Chicago. Depuis le suivi du premier patient en 1995 leur intervention fut pratiquée avec succès chez 39 patients. Actuellement il n'existe aucune étude concernant la fréquence de cette condition. Selon le professeur Minor près des deux tiers de ces patients ne nécessiteront jamais de chirurgie. Pour l'autre tiers dans la plupart des cas la chirurgie va traiter les vertiges causés par la déhiscence. Cette chirurgie est extrêmement délicate, nécessite un accès ? l'oreille interne par un espace très ténu et dure de 4 ? 6 heures.

Selon le docteur Charles Limb, M.D., professeur assistant dans l'unité d'oto-rhino laryngologie de la Johns Hopkins le suivi actuel est de dix ans et la surveillance des patients ? long terme continue pour juger de leur devenir.

Le diagnostic de cette condition met en oeuvre un CT-Scan de la tête pour juger de l'épaisseur des os de l'oreille interne ainsi que d'examens permettant de tester les vertiges en fonction de certains bruits et mouvements incluant les mouvements des yeux et les contraction des muscles du cou.


article source

Publiť le 05-06-2006




Feed XML