Revascularisation rénale par un moyen minimalement invasif

Une étude pilote du centre médical Baptiste de la Wake Forest University suggère que les résultats d'une angioplastie minimalement invasive pour restaurer la circulation sanguine rénale peuvent être significativement améliorés si un outil de succion est utilisé pour enlever le matériel bloquant les vaisseaux. Ces résultats sont rapportés dans le numéro de juillet 2006 du journal médical Vascular Surgery.

Selon le Dr Matthew S. Edwards, M.D., M.S., professeur assistant de chirurgie, trois ? six semaines après le procédé minimal invasif, la fonction rénale est ? peu près équivalente ? ce qu'elle est typiquement après une chirurgie majeure.

L'étude suggère que la clé du succès fut l'utilisation de l'appareil de succion pour prévenir que la plaque ou d'autres matériels constituant le blocage puissent atteindre les reins et causer des dommages. Dans des études antérieures d'angioplasties sans succion ou appareil de filtrage les résultats furent inconsistants.

L'étude a comporté 32 patients dont la moyenne d'?ge était de 70 ans et dont la fonction rénale fut améliorée dans 50 % des cas et dégradée dans aucun de ces cas. Les fines artères furent réouvertes dans 100 % des cas.

Selon l'auteur les résultats suggèrent que la protection distale embolique peut prévenir des dommages aux reins durant l'angioplastie et que cette technique mérite de plus amples investigations.

La chirurgie destinée ? restaurer le flux sanguin vers les reins est une procédure commune. Cette condition est la plus commune chez les personnes ayant une hypertension sévère et difficile ? contrôler. La chirurgie est nécessaire lorsque les patients ont une fonction rénale anormale ? cause de la réduction du flux sanguin ou lorsque l'hypertension non contrôlée amène une déficience cardiaque. Sans chirurgie réparatrice pour réouvrir les vaisseaux sanguins et améliorer la fonction de l'organe les patients ont un plus grand risque d'événements adverses cardio vasculaires, de dépendance ? la dialyse et de décès.

L'auteur planifie des études ultérieures de plus grands groupes de patients en utilisant cette technique moins invasive de restauration du flux sanguin


article source

Publiť le 05-07-2006




Feed XML