Elimination d'un type de cancer gr?ce ? la thérapeutique génétique

Les patients ont été soignés pour mélanome avancé par l'utilisation de leurs propres cellules immunitaires génétiquement modifiées.

L'équipe de l'institut national du cancer américain ? Bethesda a également montré qu'ils pouvaient manipuler des cellules immunitaires pour attaquer le cancer du sein, le cancer du foie et le cancer du poumon.

Avant le début des traitements les patients porteurs d'un mélanome avaient un espoir de vie de trois ? six mois étant donné que la maladie était fort avancée.

Bien que seules 2 des 17 personnes traitées furent guéries de leur cancer dix-huit mois plus tard, les experts estiment que les résultats sont extrêmement encourageants et prouvent que cette nouvelle thérapeutique peut réussir.

Le Dr Stephen Rosenberg et ses collègues ont isolé des cellules T provenant des patients cancéreux et les ont multiplié au laboratoire. Ils ont ensuite exposé ces cellules ? un virus porteur d'un récepteur génétique. Ces récepteurs sont nécessaires pour que les cellules modifiées reconnaissent le cancer spécifique, dans le cas particulier un mélanome malin. Lorsque les cellules modifiées furent transfusées chez les patients elles commencèrent ? attaquer les cellules tumorales.

Selon un commentateur, le professeur John Toy, directeur médical de la recherche cancéreuse en Angleterre, ces résultats sont préliminaires mais prometteurs. Il est important de réaliser que l'on n'est pas face une cure miraculeuse pour tous les cancers.

Cette technique est une avance significative thérapeutique selon le Dr Michael Sadelain, mais demande ? être testée chez plus de patients et ? être optimisée pour que davantage de patients puissent en bénéficier.


article source

Publiť le 01-09-2006




Feed XML