Contraception masculine : une nouvelle pilule est efficace chez l'animal de laboratoire

Des scientifiques ont développé un nouveau contraceptif masculin qui stoppe le développement des spermatozo?des. Les tests pratiqués chez des rats montrent que le blocage de ce processus rend les animaux infertiles.
Les chercheurs américains et italiens utilisant de faibles doses de cette molécule n'ont pas observé d'effets secondaires néfastes. L'observation a également constaté que les effets de cette pilule étaient réversibles. Il est nécessaire maintenant selon eux d'essayer cette pilule chez l'homme et de voir si elle est efficace et s?re.

Lors du processus de fabrication des spermatozo?des dans l'organisme, des cellules appelées cellules de Sertoli, participent ? leur croissance. Si le lien entre ces deux types de cellules est déficient ou rompu il en résulte une infertilité chez l'homme. Les auteurs dans leur étude ont utilisé une molécule, l'Adjudin, pour déconnecter les spermatozo?des des cellules de Sertoli.

L'Adjudin étant toxique ? haute dose, les auteurs l'ont couplée chimiquement ? une hormone, la FSH, qui agit au niveau testiculaire. Cette hormone est rendue inactive de telle sorte qu'elle n'agisse que comme porteuse et n'a pas d'effets par elle même, ce qui permet de donner de faibles doses d'Adjudin. L'effet final est une perte temporaire de la fertilité chez les rats de laboratoire.

Selon le Dr Dolores Mruk, du centre de recherche de bio médecine ? New York, ce produit pourrait devenir un contraceptif masculin chez l'homme. Selon un commentateur, le Dr Richard Anderson, il reste énormément de travail ? faire pour que ce produit puisse être utilisé chez l'homme. Selon lui la partie la plus importante de cette étude est la démonstration qu'en utilisant la FSH, des médicaments qui sont trop toxiques, peuvent être délivrés de manière s?re ? des doses faibles mais cependant effectives.


article source

Publiť le 03-11-2006




Feed XML