La protection des os est mieux assurée par le calcium contenu dans les aliments que par le calcium contenu dans les suppléments

Selon les chercheurs de l'Ecole de Médecine de l'université de Washington ? Saint-Louis, les femmes qui obtiennent la plus grande partie de leur calcium journalier de l'alimentation ont des os en meilleure santé que les femmes dont le calcium vient pour la plus grande partie de tablettes médicales. De manière surprenante c'est également vrai si les taux des suppléments sont supérieurs ? ceux de la prise de calcium alimentaire.

La prise adéquate de calcium est importante pour prévenir l'ostéoporose. La consommation de calcium peut aider ? maintenir la densité osseuse en empêchant l'organisme de consommer le calcium dont il a besoin ? partir des os.

Les conclusions des chercheurs dans l'étude sur les régimes contenant du calcium a été publiée dans l'American Journal of Clinical Nutrition. Elle a concerné 183 femmes post ménopausées.

Les chercheurs conduits par le Dr Reina Armamento-Villareal, M.D., professeur assistant de médecine, ont demandé aux femmes de noter de manière méticuleuse leur alimentation et leur prise de supplément de calcium pendant une semaine. Ils ont ensuite assumé que cette notation était représentative de l'alimentation de chacune d'elles. En outre les personnes volontaires ont été testées pour conna?tre leur densité minérale osseuse et la concentration urinaire de métabolites d'oestrogènes.

Les chercheurs ont trouvé que les femmes pouvaient être divisées en trois groupes : le premier groupe appelé le groupe supplémenté avait acquis au moins 70 % du calcium journalier de tablettes ou de pilules ; un autre groupe le groupe alimentaire avait acquis 70 % du calcium journalier par les aliments et le troisième groupe aliments plus suppléments était composé de celles dont les sources de calcium étaient mixtes et se situaient entre les pourcentages précédents.

Le groupe alimentaire a été celui qui avait consommé le moins de calcium, environ 830 mg par jour. Cependant ce groupe avait une densité minérale osseuse plus élevée que le groupe supplémenté qui avait lui consommé environ 1.030 mg par jour. Les femmes du groupe aliments plus suppléments avaient la densité minérale osseuse la plus élevée ainsi que le taux de calcium le plus élevé ? 1.620 mg par jour.

Les femmes du groupe alimentaire et du groupe mixte ont eu un taux plus élevé de métabolites oestrogéniques actifs que les femmes du groupe supplémenté. Ce qui suggère que le calcium alimentaire est associé avec le métabolisme des oestrogènes et favorise la production de formes actives d'oestrogènes. Il est connu que les produits laitiers, qui sont une source majeure de calcium peuvent contenir des composés oestrogéniques actifs, ce qui pourrait influencer la densité minérale osseuse et le taux des métabolites oestrogéniques dans les urines.

Les suppléments de calcium agissent différemment selon la fa?on dont les tablettes sont absorbées et cela pourrait jouer un rôle dans les résultats de l'étude. Par exemple les tablettes de carbonate de calcium doivent être prises avec un repas de telle sorte que l'acide stomacal puisse faciliter leur absorption mais les tablettes de calcium citrate n'ont pas cette limitation. Dans l'étude les participantes prenant du carbonate de calcium n'étaient pas conscientes de ce fait et dès lors pourraient ne pas avoir re?u tout le bénéfice attendu.

Seuls 35 % du calcium de la plupart des suppléments sont absorbés par l'organisme. Le calcium provenant de l'alimentation est généralement mieux absorbé et cela pourrait être une nouvelle raison qui explique pourquoi les femmes qui ont un taux plus élevé de calcium de provenance alimentaire ont une meilleure densité osseuse.

Bien que les produits laitiers soient une excellente source de calcium, les auteurs suggèrent que les personnes ayant des allergies aux produits laitiers pourraient consommer d'autres aliments riches en calcium comme le jus d'orange fortifié en calcium.


article source

Publiť le 20-06-2007




Feed XML