Un nouveau type d'irradiations thérapeutiques a été développé chez les patients souffrant de cancer de la tête et du cou

Une thérapeutique idéale du cancer serait celle o? toutes les cellules tumorales seraient sélectivement détruites sans endommager les tissus normaux. C'est la promesse d'une nouvelle thérapeutique anticancéreuse expérimentale, la Boron Neutron Capture Therapy ( BNCT ) Ce nouveau type d'irradiations ( BNCT ) est une thérapeutique par irradiation binaire qui apporte deux composés qui séparément ont des effets mineurs sur les cellules. Le premier composé est un isotope stable du boron qui se localisera dans les cellules tumorales et le second est un faisceau de neutrons de faible énergie. Le boron après avoir capturé un neutron détruit seulement les cellules proximales c'est-?-dire les cellules cancéreuses laissant les tissus environnants largement non affectés.

L'étude conduite par le Dr Heikki Joensuu, professeur ? l'université d'Helsinki montre des résultats cliniques significatifs et très intéressants. Cette étude ouvre un nouveau champ d'action pour le BNCT puisque jusqu'? présent cette thérapeutique n'a été évaluée que dans le cadre du traitement de certaines tumeurs cérébrales. Elle concerne le suivi 12 patients souffrant de cancer de la tête et du cou et a été rapportée dans le journal international Radiation Oncology, Biology and Physics.

Tous les patients de cette étude souffraient d'une récidive de leur affection après traitement chirurgical et radiothérapique conventionnel. Dix de ces 12 patients ont eu une diminution substantielle de la taille de leur tumeur après cette nouvelle thérapeutique et dans sept cas elle a complètement disparu. Les effets adverses du traitement ont été modérés et ressemblent ? ceux d'une thérapeutique par irradiation conventionnelle. L'étude a été élargie et actuellement plus de 30 sujets sont en cours de suivi.

L'utilisation de cette technique est également en cours d'étude pour soigner des glioblastomes et des astrocytomes (deux types de tumeurs cérébrales). En outre, les auteurs envisagent d'investiguer cette thérapeutique dans d'autres cancers localisés ailleurs et qui ne peuvent actuellement être soignés par aucune thérapeutique connue.


article source

Publiť le 17-08-2007




Feed XML