Le nombre de cellules graisseuses serait fixé pour la vie dès l'adolescence

Selon une étude des scientifiques de l'institut Karolinska en Suède, publiée dans le journal médical Nature, le nombre de cellules graisseuses serait fixé au cours de l'adolescence et resterait le même indépendamment d'une obésité plus tardive.

Lors de l'étude les patients ayant perdu beaucoup de poids n'ont eu que peu de changements du nombre de leurs cellules graisseuses ( adipocytes). Lors de la prise ou la perte de poids les cellules augmentent ou diminuent de taille, une fois l'?ge adulte atteint. Les chercheurs suédois ont testé plusieurs centaines d'enfants, d'adolescents et d'adultes et ont constaté que la graisse et le nombre de cellules graisseuses ont pu augmenter pendant l'enfance mais qu'une fois l'?ge adulte atteint le nombre de ces cellules est resté identique.

Selon les auteurs, cette découverte expliquerait pourquoi il est si difficile de perdre du poids et de maintenir cette perte de poids. D'autres auteurs cependant ne sont pas convaincus par l'idée que le nombre de cellules graisseuses est devenu définitif ? partir de l'adolescence.

Pour le professeur Stephen O'Rahilly, de l'université de Cambridge certaines cellules présentes dans les tissus graisseux ne contiennent pas de graisses mais sont capables d'en emmagasiner si les conditions nutritionnelles sont favorables. Selon cet auteur il est prématuré de conclure qu'au moment o? nous devenons des adolescents le jeu est fait en terme de cellules graisseuses.


article source

Publiť le 13-05-2008




Feed XML