Alternatives ? la mifepristone pour réaliser les interruptions précoces de grossesse

L'étude du Dr Moreno-Ruiz NL et collaborateurs du département d'obstétrique et de gynécologie ? l'école de médecine de l'université de Boston aux Etats-Unis, publiée en Mars 2007 dans le journal médical Int J Gynaecol Obstet, a revu les rapports publiés d'interruption médicale de grossesse au cours du premier trimestre, qui n'avaient pas inclus la mifepristone ( RU 486 ou mifégyne) dans le protocole thérapeutique. Le travail a analysé les rapports qui concernaient plus de 100 participantes et qui ont été publiés depuis 1990.

L'efficacité des traitements utilisant le misoprostol ( cytotec ) seul fut de 84 % ? 96 %. Lorsque le misoprostol fut combiné au methotrexate l'efficacité fut de 70 % ? 97 %. Les traitements complémentaires nécessaires anti-infectieux, correcteurs des pertes sanguines ou des interruptions incomplètes furent peu fréquents dans les deux méthodes (0,3 % - 5 %).

En conclusion, selon les auteurs, utilisé seul ou en combinaison avec le methotrexate, le misoprostol est une alternative efficace ? la mifepristone pour l'interruption médicale de la grossesse au cours du premier trimestre.



article source

Publiť le 01-03-2007




Feed XML