Espoir d'un nouveau traitement de l'arthrite



Selon l'article des Drs Elisabeth Morris, Amanda Fosang et Madeleine Devey de l'équipe américano -australienne du laboratoire Wyeth, de l'université de Melbourne et de l'Institut Murdoch, publié dans le journal Nature, l'espoir existe que leur travail puisse mener ? des traitements pour combattre l'ostéoarthrite et probablement l'arthrite inflammatoire.

Pour les auteurs, inhiber un seul enzyme peut être suffisant pour bloquer le développement de l'arthrite et prévenir la dégradation progressive du cartilage de protection autour des articulations, en modifiant un seul gène.

Le cartilage contient un composant crucial appelé aggrecan, qui fonctionne comme un absorbeur de chocs, aidant le tissu ? supporter les charges et ? résister ? la pression. Le cartilage normal contient beaucoup d'aggrecan, mais dans l'arthrite l'aggrecan est détruit par une famille d'enzymes appelés les aggrecanases 2 et dès lors le cartilage perd sa capacité d'absorber les chocs.

Ils ont traité par ingénierie génétique des souris chez qui il manquait une partie de cet enzyme l'aggrécanase 2. Ils ont trouvé que ces animaux furent largement protégés de la destruction du cartilage. Selon les chercheurs leur travail est le premier ? montrer qu'une mutation d'un seul gène peut arrêter la dégradation du cartilage. Ils pensent qu'il doit être possible de combattre l'arthrite en développant des médicaments pour inhiber la forme humaine de l'aggrécanase 2.

Selon les chercheurs ces résultats ont également des implications pour toutes les formes d'arthrite incluant l'arthrite rhumato?de et l'arthrite juvénile. Maintenant que l'on conna?t l'ennemi des thérapeutiques effectives pour éviter la destruction du cartilage dans l'arthrite pourront être développées.


article source


Publiť le 06-04-2005


Feed XML