Actualité médicale-Information-Prévention


Plan du Site
Spécialités (2003)

Thèmes (2003)
Infos Lectures (2004)
Fil Santé (2004)
Les Infos du mois...
Les Infos Au jour le jour...
L'épidémie du siècle
Maigrir - Comment ? - Pourquoi ?
 Médecine Interne
[PDF]
 Chirurgie
 Pédiatrie
[PDF]
 Ophtalmologie
[PDF]
 Radiologie
[PDF]
 Dermatologie
[PDF]
 Pneumologie
 Gynécologie
[PDF]
 Soins Dentaires
 Rhumatologie
[PDF]
 ORL
[PDF]
 GastroEntérologie
[PDF]
 Psychiatrie
[PDF]
 Cardiologie
[PDF]
 Podologie

Grossesse
Contraception
Maladies Sexuelles
Fertilité
Sexologie
Sénologie






L'emploi à long-terme d'anti inflammatoires cause des dommages intestinaux sévères


Selon une étude publiée en janvier 2004 dans le journal Clinical Gastroenterology and Hepatology par le Dr David Graham, les utilisateurs chroniques d'anti-inflammatoires non stéroidiens (AINS) ont un risque augmenté de saignements ou hémorragies et de dommages à l'intestin. L'introduction de l'endoscopie par capsule caméra-vidéo permet maintenant d'examiner l'intestin et de voir les dommages sévères de cet organe.

Actuellement, il y a de nombreuses spécialités disponibles ( ibuprofène, naproxène, naprosyne, aspirine ). Bien que ces médicaments soient antalgiques et ont un effet cardioprotecteur, il y a un risque augmenté de complications gastro-intestinales variant de la douleur à l'estomac aux ulcères. De plus, ils sont responsables de problèmes gastro-intestinaux potentiellement mortels. Plus de gens meurent chaque année des complications engendrées par ces médicaments que du sida et du cancer cervical aux Etats-Unis.

Cette étude a concerné 43 patients employant des AINS quotidiennement pour soulager leurs douleurs d'arthrose ou d'arthrite, et un groupe de contrôle qui ne les utilisait pas ni n'utilisait d'aspirine pour leurs symptômes d'arthrite.

Les résultats montrent que 71% de ceux qui étaient exposés aux AINS plus de 3 mois avaient une blessure visible de leur petit intestin. La blessure allant des petites érosions aux ulcères sévères.

Les auteurs espérent que davantage d'études détermineront la signification clinique de ces résultats.


article source


Publié le 06-01-2005






Version Imprimer

Feed XML

Les U.S.A désirent limiter l'emploi du Celebrex et du Bextra
Lire

L'emploi à long terme des anti inflammatoires oraux non steroidiens (NSAIDS) dans l'arthrose
Lire

Brèves

27-12-2004
Un vaccin pourrait arrêter la progression des maladies cardiaques Lire

29-12-2004
Les bienfaits du chocolat Lire

02-01-2005
Junk food au petit déjeuner Lire

05-01-2005
Les patients migraineux peuvent avoir des anomalies génétiques Lire