Actualité médicale-Information-Prévention


Plan du Site
Spécialités (2003)

Thèmes (2003)
Infos Lectures (2004)
Fil Santé (2004)
Les Infos du mois...
Les Infos Au jour le jour...
L'épidémie du siècle
Maigrir - Comment ? - Pourquoi ?
 Médecine Interne
[PDF]
 Chirurgie
 Pédiatrie
[PDF]
 Ophtalmologie
[PDF]
 Radiologie
[PDF]
 Dermatologie
[PDF]
 Pneumologie
 Gynécologie
[PDF]
 Soins Dentaires
 Rhumatologie
[PDF]
 ORL
[PDF]
 GastroEntérologie
[PDF]
 Psychiatrie
[PDF]
 Cardiologie
[PDF]
 Podologie

Grossesse
Contraception
Maladies Sexuelles
Fertilité
Sexologie
Sénologie






Lien entre les heures de sommeil et le risque d'obésité


Au moins vous dormez, au plus vous pouvez devenir obèse, selon une étude présentée à la North American Association for the Study of Obesity (NAASO) en Novembre par le Dr Gangwisch et ses collaborateurs de la Columbia University Mailman School of Public Health and the Obesity Research Center. L'étude est basée sur une analyse de données prise par la National Health and Nutrition Examination Survey.

L'étude a montré que les sujets âgés de 32 à 59 ans qui dorment quatre heures ou moins par nuit ont 73% de chances de plus que ceux qui dorment entre sept et neuf heures chaque nuit de devenir obèses. Les personnes ne prenant que cinq heures de sommeil ont 50% de risques plus élevés que ceux qui dorment une nuit pleine. A six heures de sommeil le taux est de 23%.

Une autre étude a montré que les taux de leptine diminuent et les taux de grehline augmentent chez les personnes privées de sommeil conduisant à une augmentation de l'appétit et à consommer.

Cette étude résulte d'un effort conjoint du NAASO et de l'association Américaine du diabète (ADA) pour augmenter la sensibilisation au problème de la hausse de l'obésité et de ses problèmes connexes de santé. NAASO et ADA reconnaissent l'obésité comme une menace significative pour la santé publique et coopèrent pour fournir davantage d'informations sur l'obésité

Selon les Centers for Disease Control and Prevention (CDC), les décès dus à l'obésité vont bientôt dépasser le tabac comme la cause évitable de décès. L'obésité peut considérablement augmenter les risques de diabète de type 2, de maladies cardiaques, d'attaques cérébrales, de tension artérielle élevée et de certains types de cancer.


Rechercher un article


Publié le 11-12-2004






Version Imprimer

Feed XML

Une étude médicale utilisant le celebrex est stoppée étant donné l'augmentation du risque cardiaque
Lire

Les infections favorisent les attaques cardiaques ou cérébrales
Lire

Brèves

2004-12-17
Les antidépresseurs inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine comme le Prozac sont dangereux pour les enfants et adolescents Lire

2004-12-17
Nouvel espoir pour les victimes de blessures de la moelle épinière Lire

2004-12-17
Découverte d'un nouveau gène impliqué dans le cancer du côlon Lire

2004-12-17
La vitamine E des graines de plante pourrait stopper le cancer de la prostate et du poumon Lire