Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML


Infos
Syndication
Contenus
Fil Santé



La consommation de chocolat et les désordres métaboliques : revue systématique et méta-analyse


Un article d'aout 2011 paru dans le British médical Journal rapporte les résultats d'un travail sur l'évaluation de l'association de la consommation de chocolat avec le risque de développement de troubles cardio-métaboliques.

Cette étude a pratiqué une revue systématique et une méta-analyse d'essais contrôlés randomisés et d'études observationnelles provenant de différentes sources médicales de référence.

L'extraction des données a été faite par deux chercheurs indépendants et un consensus a été atteint par la participation d'un tiers. Les principaux résultats ont concerné les désordres cardio-métaboliques, y compris des maladies cardio-vasculaires (maladies coronariennes et AVC), le diabète et le syndrome métabolique. Une méta-analyse a évalué le risque de développer des troubles cardio métaboliques en comparant le niveau maximum et minimum de la consommation de chocolat.

Des 4576 références sept études répondaient aux critères d'inclusion (dont 114009 participants). Aucune de ces études ne fut un essai randomisé, six études étaient des études de cohorte et une étude fut une étude transversale. Une grande variation fut observée entre ces sept études dans la mesure de la consommation de chocolat, les méthodes et les résultats évalués. Cinq des sept études ont rapporté une association bénéfique entre des niveaux élevés de consommation de chocolat et le risque de désordre cardio-métaboliques.

Les plus hauts niveaux de consommation de chocolat ont été associés à une réduction de 37 % des maladies cardio-vasculaires et à une réduction de 22 % des accidents vasculaires cérébraux.

En conclusion, selon les auteurs, en fonction de ces observations, la consommation de chocolat semble être associée à une réduction substantielle du risque de désordres cardio métaboliques. D'autres études expérimentales sont cependant nécessaires, soulignent-t-ils, pour confirmer un effet potentiellement bénéfique de la consommation de chocolat.

article source

Publié le 09-09-2011



Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Imaginer manger de grandes quantités d'aliments permet d'en moins consommer ensuite Lire ( 13-12-2010 )
Les amoureux du chocolat pourraient abaisser leur risque d'accident vasculaire cérébral Lire ( 16-02-2010 )
Effets de la consommation modérée de chocolat-cacao sur la tension artérielle Lire ( 09-07-2007 )
Les graisses trans - les mauvaises graisses - sont bannies dans les restaurants de la ville de New York Lire ( 01-02-2007 )





Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire (copier-coller un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici le(s) Mot(s) clef(s) de cet article :
consommation de chocolat ,

Google
 















Version Imprimer

Zoom

09-09-2011
La consommation de chocolat et les désordres métaboliques : revue systématique et méta-analyse
Lire Zoom

26-08-2011
Du liquide dans les poumons : une solution pour protéger l'organisme après un arrêt cardiaque
Lire Zoom

Brèves

25-07-2011
Un défaut dans une protéine du spermatozoïde lié à l'infertilité
Lire Zoom

28-07-2011
Le sommeil non continu ( fragmenté ) nuit à la mémoire
Lire Zoom

05-08-2011
La publication du nombre de calories contenues dans un menu a des effets bénéfiques pour la santé
Lire Zoom

12-08-2011
Diminution de fréquence de la récurrence de certains cancers du sein par l'utilisation de statines liphophiles
Lire Zoom

19-08-2011
Le nouveau vaccin antituberculeux entre en phase IIb d'essai de validation
Lire Zoom

24-08-2011
Les enfants de mères déprimées ont un cerveau différent
Lire Zoom

06-09-2011
Les oméga-3 réduisent la gravité des accidents vasculaires cérébraux
Lire Zoom

08-09-2011
Le stress professionnel, un danger croissant pour la santé
Lire Zoom