Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML


Infos
Syndication
Contenus
Fil Santé



Une nouvelle pilule contraceptive sans oestrogènes pour les femmes


L'étude en double aveugle multicentrique , randomisée d'une pilule contenant de la mifepristone ( ru486 ) et d'une pilule contenant seulement de la progestérone ( levonorgestrel ) a été conduite par le Dr Lakha F, Ho PC et collaborateurs du centre de la reproduction de la santé à l'université d'Edimbourg à Edimbourg.

L'acceptabilité et le taux de continuation des stéroïdes oraux contraceptifs sont limités par les saignements non prévisibles et la crainte de risques à long terme comme le cancer du sein. En inhibant l'ovulation et en altérant la réceptivité de l'endomètre, les antagonismes de la progestérone, comme la mifepristone, pourraient développer une pilule nouvelle contraceptive sans oestrogènes.

Une étude multicentrique en double aveugle randomisée a comparé la fréquence de l'aménorrhée ( absence de règles ), les saignements non prévisibles, les effets secondaires et l'efficacité d'une pilule contraceptive contenant 5 mg de mifepristone à une pilule contenant 0,03 mg de levonorgestrel (pilule ne contenant que de la progestérone). Les femmes ayant pris la pilule à la mifepristone furent au nombre de 73 et les femmes ayant pris la pilule au levonorgestrel furent au nombre de 23.

Selon les auteurs plus de femmes furent en aménorrhée en prenant la pilule à la mifepristone que celles prenant la pilule à la progestérone et moins de femmes eurent des saignements non prévisibles ou du spotting ( gouttes de sang ) pendant plus de cinq jours par mois.

Quarante huit % des femmes ayant pris de la mifepristone pendant six mois ont eu une dilatation des glandes de l'endomètre mais aucune n'a montré de l'hyperplasie ou de l'atypie. Il n'y eut aucune grossesse pendant les 356 mois pendant lesquels les femmes ont utilisé la mifepristone seule comme contraceptif. Deux grossesses survinrent chez les femmes prenant à la fois la mifepristone tout en utilisant les préservatifs à titre de double protection.

En conclusion la prise journalière de mifepristone (5 mg) est un moyen efficace contraceptif qui a un meilleur comportement vis-à-vis des saignements non prévisibles que les pilules actuelles au levonorgestrel.

article source

Publié le 11-07-2007



Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Alternatives à l'hystérectomie pour les maladies bénignes Lire
Traitement des fibromes par le Ru486 Lire





Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire (copier-coller un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici le(s) Mot(s) clef(s) de cet article :
mifepristone , ru486 ,

Google
 

















Version Imprimer

Zoom
Version Imprimer

Zoom

11-07-2007
Une nouvelle pilule contraceptive sans oestrogènes pour les femmes
Lire Zoom

10-07-2007
Lien entre l'augmentation du risque du cancer du sein chez la femme asiatique post ménopausée et l'alimentation de type européen
Lire Zoom

Brèves

28-06-2007
Le sang de cordon peut préserver les taux d'insuline chez les enfants souffrant de diabète de type 1
Lire Zoom

29-06-2007
L'ajout d'acide folique au pain pourrait éviter des dépressions
Lire Zoom

02-07-2007
Reprogrammation de cellules tissulaires normales en cellules souches embryonnaires
Lire Zoom

03-07-2007
Une nouvelle pilule permettrait de diminuer la prise alimentaire
Lire Zoom

05-07-2007
Des thérapies complémentaires de l'infertilité féminine pourraient réduire les chances de grossesse
Lire Zoom

06-07-2007
Pour un élargissement du test de dépistage du VIH
Lire Zoom

09-07-2007
Effets de la consommation modérée de chocolat-cacao sur la tension artérielle
Lire Zoom

11-07-2007
Nouveau contraceptif oral : Yasminelle
Lire Zoom