Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML





Infos
Syndication
Contenus
Fil Santé



Nouvelle appréciation des risques de la contraception par patchs transdermiques


L'administration des médicaments américaine (FDA) vient d'approuver les modifications à la notice des contraceptifs par patchs transdermiques.

Le laboratoire Ortho, le fabricant des patchs Evra, a demandé d'inclure dans la notice les résultats d'une nouvelle étude épidémiologique qui a constaté que les utilisatrices du dispositif de contrôle des naissances par patchs, sont plus à risque de développer des caillots sanguins (également connus sous le nom de thromboembolie veineuse -TEV-) que les femmes qui utilisent la pilule contraceptive.

Les résultats ont été obtenus dans le cadre d'un programme de surveillance des médicaments. Ils ont été recueillis chez des femmes âgées de 15 à 44 ans. Les résultats supportent une étude antérieure qui avait également affirmé que les femmes utilisant cette technique étaient à plus grand risque de thrombo-embolies.

Selon le Dr Janet Woodcock, MD directeur du centre d'évaluation des médicaments à la FDA cette pratique est un exemple du travail effectué en tandem entre le fabricant de médicaments et les instances de surveillance pour tenir le public informé de nouvelles données de sécurité et d'études épidémiologiques susceptibles d'influencer des décisions concernant la santé.

Etant donné que les hormones contenues dans les patchs sont traitées différemment par l'organisme humain, que les hormones contenues dans la pilule anticonceptionnelle, les femmes qui utilisent les patchs sont exposées à environ 60 % d'oestrogènes en plus que que celles qui utilisent la pilule contraceptive typique contenant 35 microgrammes d'oestrogènes. L'augmentation du taux d'oestrogènes peut augmenter le risque d'effets secondaires y compris les thrombo-embolies.

La FDA estime que le patch Evra est un moyen sûr et une méthode de contraception efficace s'il est utilisé en fonction de la notice qui recommande que les femmes ayant des facteurs de risques de thrombose veineuse discutent avec leurs médecins de l'opportunité de son emploi et envisagent d'autres options contraceptives.

Plus d'infos sur le patch

Référence - Lien


Publié le 29-01-2008

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Traitement hormonal de la ménopause : le rôle du progestatif mis en évidence Lire






Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire (copier-coller un de ces mots ci-dessous)
voici le(s) Mot(s) clef(s) de cet article :
patch , thromboses ,

Google
 



















Version Imprimer

Zoom


Envoyer à un(e) ami(es)

Feed XML

22-12-2007
Relations entre certaines maladies et le sperme

Lire Zoom

18-12-2007
Les césariennes programmées peuvent nuire à la fonction pulmonaire

Lire Zoom

10-12-2007
A propos de l'accès à l'IVG en France

Lire Zoom

07-12-2007
Un nouveau test de détection rapide du Chlamydia pourrait permettre d'améliorer le diagnostic et le traitement de cette affection

Lire Zoom

09-11-2007
Les pilules contraceptives peuvent boucher les artères

Lire Zoom

Brèves

29-01-2008
Nouvelle appréciation des risques de la contraception par patchs transdermiques
Lire Zoom

28-01-2008
Alerte concernant les médications dites hormones bio identiques
Lire Zoom

24-01-2008
Alimentation carnée et risque cancéreux
Lire Zoom

17-01-2008
Effets secondaires de l' Ezetimibe
Lire Zoom

14-01-2008
Les lentilles de contact achetées sur Internet peuvent être à risque ophtalmologique
Lire Zoom

08-01-2008
Les scientifiques restaurent la marche après une blessure de la moelle épinière
Lire Zoom

03-01-2008
Interdiction partielle en Angleterre de la publicité télévisée pour les produits alimentaires non sains
Lire Zoom