Nouveau traitement de l'éjaculation précoce

Selon l'exposé du Dr Jon Pryor, urologue ? l'Université du Minnesota, présenté lors du congrès annuel de l'Association américaine d'urologie, la dapoxetine, un médicament initialement testé pour combattre la dépression, a permis de retarder de trois ? quatre fois le délai avant l'éjaculation.

En Octobre 2004 un exposé en Argentine au congrès de l'International Society for Sexual and Impotence Research, avait déj? montré que la dapoxetine était bien tolérée et améliorait l'éjaculation précoce( ISSIR 11th World Congress: Abstract O97. Presented Oct. 21, 2004).

L'étude actuelle, plus large, a inclus 2.614 hommes de 18 ? 77 ans, qui souffraient d'éjaculation précoce. Ils ont re?u soit 30 milligrammes, soit 60 milligrammes de dapoxetine pendant 12 semaines, soit un placebo. Le médicament a permis de retarder de trois ? quatre fois le délai avant l'éjaculation.

Des antidépresseurs de la classe des inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine SSRI sont connus ?tre généralement efficaces dans le traitement de l'éjaculation précoce. Mais des effets secondaires existent comme l'augmentation de 10 % du risque d'hémorragie gastrique. En outre l'action vasoconstrictrice peut causer des céphalées ou des accidents vasculaires. Par contre les effets secondaires de la dapoxetine ne seraient principalement que des nausées de l'ordre de 5,6% ? la dose de 60 mg. C'est la raison pour laquelle le laboratoire a poursuivi ses investigations dans le but de combattre l'éjaculation précoce qui est une affection très répandue et qui concernerait près d'un tiers des hommes.

Article connexe


Article Source

Publiť le 25-05-2005




Feed XML