Résultats de l'utilisation des nouveaux stents au sirolimus en cas de récidive de sténose coronarienne

L'article des Drs Medina A, Suarez de Lezo J, et collaborateurs du département de Cardiologie, de l'hopital universitaire Dr. Negrin, ? Las Palmas, Espagne, paru dans Tex Heart Inst Journal montrent que les stents au sirolimus sont effectifs dans la prévention de la resténose coronarienne et par l? m?me pourraient devenir le traitement majeur, alternatif, pour les patients en resténose.

L'étude, conduite de mai 2002 ? Juillet 2003, a inclus 140 patients souffrant d'une resténose après utilisation d'un stent habituel. Pour 107 patients c'était la première resténose, pour 28 patients la seconde et pour cinq autres la troisième. Un stent au sirolimus fut implanté directement après l'évaluation angiographique chez 79 patients et chez 61 patients après dilatation. Les patients furent également soignés par des médicaments anti thrombotiques.

Le succès immédiat fut acquis chez 137 patients. Après un mois deux patients étaient décédés, l'un pour une re thrombose au niveau du stent et l'autre pour une affection vasculaire mésentérique. Après un suivi d'environ seize mois les événements majeurs cardiologiques furent deux infarctus du myocarde aigu consécutifs ? une thrombose du stent et la nécessité d'une revascularisation chez quinze patients. L'évaluation angiographie tardive fut pratiquée chez 90 patients, 16 avaient une nouvelle resténose dont quatorze étaient intra stent et 2 ? la limite extérieure des stents.

Pour les auteurs, ces résultats suggèrent que les stents au sirolimus sont effectifs dans la prévention de la resténose.


Article Source

Publiť le 03-06-2005




Feed XML