La thérapie génétique pour traiter la dysfonction érectile est prometteuse

Selon la publication du Dr Arnold Melman, M.D. parue dans le journal médical Human Gene Therapy en décembre 2006, le premier essai humain de transfert thérapeutique génétique pour traiter la dysfonction érectile indique que la thérapie génétique qui fonctionne pendant des mois et élimine le besoin des patients ? prendre des médicaments ? la demande, ( Viagra, Cialis) pourrait devenir le traitement futur de choix pour traiter ce problème courant.

Selon l'auteur principal, le Dr Arnold Melman, M.D, professeur d'urologie au collège de médecine Albert Einstein ? l'université Yeshiva, cette recherche est intéressante parce que la pilule habituelle utilisée ? la demande réduit la spontanéité de la relation sexuelle.

La dysfonction érectile atteint plus de 50 % des hommes ?gés de 40 ? 70 ans et 70 % des personnes de plus de 70 ans selon certains centres et notamment le Massachusetts Male Aging Study.

Lors du traitement prescrit ? diverses doses du médicament aucun effet secondaire n'a été remarqué. Le traitement, le hMaxi-K, stimule le transfert ionique du potassium dans les muscles du pénis. Ce qui relaxe le muscle et permet au flux sanguin de produire une érection. Selon l'auteur, étant donné que ce nouvel agent thérapeutique cible les muscles il est également prometteur pour certaines maladies comme la vessie hyperactive. Les deux centres d'étude des essai furent le centre médical du Mount Sinai et le NYU Medical Center.


Article Source

Publiť le 05-12-2006




Feed XML