Des taux sanguins élevés de vitamine D pourraient diminuer le risque de sclérose en plaques

Des études précédentes avaient suggéré que la vitamine D pourrait avoir un effet protecteur. Une équipe de l'école de santé publique de Harvard a mesuré des taux de la vitamine D chez un grand nombre de militaires. L'étude, publiée dans le journal de l'association médicale américaine en décembre 2006, montre que le risque de la sclérose en plaques diminue lorsque les taux sanguins de vitamine D s'élèvent.

Les chercheurs ont découvert 257 cas de sclérose en plaques sur plus de 7 millions de personnes. Celles dont le taux de vitamine fut le plus élevé avaient un risque diminué de 62 %. Les chercheurs n'ont pas retrouvé une telle association chez les personnes noires et hispaniques mais cela pourrait ?tre du ? l'échantillon plus petit de ces groupes.

Les chercheurs pensent que des travaux supplémentaires sont nécessaires avant que les médecins puissent suggérer de prendre de la vitamine D pour diminuer le taux de sclérose en plaques dans la population. Cependant selon le Dr Alberto Ascherio, chercheur principal, cette découverte suggère que beaucoup de cas de sclérose en plaques pourraient ?tre prévenus en accroissant les taux de vitamine D, si leur étude est confirmée.

Les résultats de cette étude convergent avec un faisceau de plus en plus important d'évidences expérimentales concernant l'importance de la vitamine D dans la régulation du système immunitaire et dans la suppression de réactions auto immunes que la plupart des chercheurs pensent jouer un r?le clé dans le développement de la sclérose en plaques.

Des recherches précédentes avaient montré qu'une supplémentation en vitamine D pouvait agir favorablement sur le cours d'une maladie similaire ? la sclérose en plaques chez les souris. Une équipe de Harvard a également publié une étude qui montre que les femmes qui prennent des suppléments de vitamine D ont 40 % de chances en moins de développer la sclérose en plaques. On pense que celle-ci est due ? une maladie auto-immune causée par des cellules spécialisées qui attaquent la myéline. La vitamine D réduirait l'activité de ces cellules.


Article Source

Publiť le 23-12-2006




Feed XML