Un gène inhibe la formation de tissu adipeux

Selon l'article du Dr Jonathan Graff et collaborateurs du département Molecular Biology de l'université du Texas aux USA, paru dans le journal médical Cell Metabolism en septembre 2007, un g?ne très ancien, l'adipose, conservé au cours de l'évolution depuis les vers jusqu'aux mammifères prévient l'accumulation des graisses.

Les mouches et les souris porteuses d'une mutation de ce g?ne sont obèses et insulino résistantes car l'inhibition de l'accumulation des graisses n'est pas activée.

Les souris transgéniques pour ce g?ne soumises ? ? un régime pauvre en graisses présentent des profils métaboliques améliorés. L'activité de ce g?ne a pu ?tre chez les mouches augmentée de manière transitoire et a ainsi permis de réduire l'accumulation de tissu graisseux.

Selon les auteurs l'adipose apparait ?tre une voie métabolique très ancienne dans l'évolution des espèces et joue un r?le clé au niveau du métabolisme lipidique. Les résultats de leurs travaux montrent également qu'il est possible de modifier l'activité de ce g?ne. Ils espèrent dès lors trouver de nouvelles approches thérapeutiques de l'obésité.


Article Source

Publiť le 07-09-2007




Feed XML