Taux de survie des patients souffrant de broncho pneumonie chronique obstructive en utilisant des stratégies médicamenteuses différentes

La broncho-pneumonie chronique obstructive (BPCO) est un problème majeur de santé public dans le monde. Cette maladie représentera mondialement en 2020 la 3ème cause de décès et la 5ème affection par l'incapacité qu'elle induit, compte tenu de l'aggravation de l'épidémie tabagique et du vieillissement des populations.

Le salmeterol ( seretide , serevent ) et le propionate de fluticasone ( flixotide , flovent ) sous forme de nébuliseurs ( vaporisation nasale par sprays ) sont utilisés pour traiter la broncho pneumonie chronique mais leurs effets sur la survie étaient inconnus. L'article du Dr Calverley PM et collaborateurs de l'h?pital universitaire Aintree, Liverpool, (United Kingdom.), publié en février 2007 dans le New England Journal of Medicine, permet de répondre ? cette question.

Les auteurs ont conduit une étude en double aveugle randomisée comparant le salmeterol ? la dose de 50 microg plus le propionate de fluticasone (aérosol doseur ? la dose de 500 microg ) deux fois par jour ( régime combiné ) ? un placebo, au salmeterol seul ou au propionate de fluticasone seul pendant une période de trois ans.

Les résultats recherchés étaient la probabilité de mortalité de toutes origines dans les divers régimes institués comparés avec celle du placebo. La fréquence des exacerbations, l'état de santé général et les valeurs de la spirométrie furent également notés pendant trois ans chez les 6112 patients suivis.

clic pour agrandir Des 6112 patients, 875 décédèrent dans les 3 ans du suivi de l'étude. Dans le groupe combiné le taux de mortalité fut de 12,6 %, de 15,2 % dans le groupe placebo, de 13,5 % dans le groupe salmeterol et de 16 % dans le groupe fluticasone. Le taux de mortalité du groupe salmeterol seul et du groupe fluticasone seul ne différèrent pas significativement de celui du groupe placebo.

Comparés au placebo le régime combiné a réduit le taux annuel des exacerbations de 1,13 ? 0,85 et a amélioré l'état de santé général ainsi que les valeurs de la spirométrie. La probabilité d'avoir une pneumonie comme effet secondaire fut plus élevée chez les patientes recevant des médications contenant la fluticasone (19,6 % dans le groupe combiné et 18,3 % dans le groupe fluticasone ) que dans le groupe placebo (12,3%).

En conclusion, selon les auteurs la réduction de mortalité de toutes causes chez les patients souffrant de broncho pneumonie chronique obstructive traités dans le groupe combiné n'a pas atteint les taux prédéterminés de signification statistique. Il y eut par contre des bénéfices significatifs de tous les autres paramètres étudiés chez les patients.


Article Source

Publiť le 08-03-2007




Feed XML