Association inverse entre la consommation de vitamine D et la dégénérescence maculaire

L'étude du Dr Niyati Parekh, PhD et collaborateurs, de l'école de Médecine de l'université du New Jersey, est parue dans le journal médical Arch Ophthalmol. de mai 2007. Elle s'étend de l'année 1988 ? l'année 1994 et a évalué l'association entre le taux de vitamine D. dans le sérum des patients et la prévalence de la dégénérescence maculaire reliée ? l'?ge (AMD). L'étude s'est attachée ? faire la distinction entre l'AMD précoce et l'AMD avancée.

La dégénérescence maculaire est une maladie de l'oeil provoquée par une atteinte de la macula qui conduit ? la perte de la vision centrale. C'est la principale cause de déficience visuelle chez les personnes de 50 ans et plus.

Les auteurs ont trouvé que les taux sériques de vitamine D furent inversement associés avec l'AMD précoce mais pas avec l'AMD avancée. Les analyses furent conduites pour évaluer l'apport alimentaire et les apports supplémentaires de vitamine D.

La consommation de lait fut inversément associée avec l'AMD précoce. La consommation de poissons fut inversément associée avec l'AMD avancée. L'utilisation de suppléments de vitamine D fut inversément associée avec l'AMD précoce mais uniquement chez les personnes qui ne consommaient pas de lait de manière journalière.

En conclusion cette étude, selon les auteurs, leur étude montre ? l'évidence que la vitamine D protège contre la dégénérescence maculaire liée ? l'?ge.


Article Source

Publiť le 19-05-2007




Feed XML