Nouvelle cible potentielle de traitement du cancer

En examinant un g?ne bien connu impliqué dans près d'un tiers des cancers et en se focalisant sur la protéine activée par ce g?ne les chercheurs du centre médical de l'université Duke croient qu'ils ont trouvé une nouvelle cible pour les traitements anticancéreux.

Dans leurs expériences avec des cellules humaines et des modèles d'animaux les chercheurs ont utilisé le g?ne connu sous le nom de Ras, qui est intégré dans la croissance cellulaire normale. Quand ce g?ne est muté il devient super actif et peut mener ? une prolifération non controlée de cellules, ce qui est la marque de la formation de tumeurs.

Ce g?ne connu comme étant un oncogène quand il est au stade muté est impliqué dans différents cancers incluant ceux du pancréas et des poumons. A ce jour, les efforts pour bloquer ou inhiber ce g?ne ont été inefficaces. Le cancer pancréatique a le lien le plus important avec ce g?ne oncogène et est aussi un des cancers les plus difficiles ? soigner. Il n'y a que peu de patients vivants ? cinq ans après le diagnostic.

Puisqu'il a été si difficile de cibler le g?ne lui-m?me avec des médicaments, le Dr Christopher Counter, Ph.D., professeur associé de pharmacologie et de biologie du cancer et ses collaborateurs, ont essayé de déterminer si ce que le g?ne ras activait pouvait ?tre une cible potentielle pour une thérapeutique. Les auteurs ont trouvé une cible spécifique sensible aux médicaments.

Si cette découverte se vérifie chez l'homme une nouvelle voie de traitement des cancers ras-dépendant pourrait ?tre mise au point. Les résultats des travaux de ces auteurs ont été publiés en juillet 2007 dans le journal médical Genes and Development.


Article Source

Publiť le 17-07-2007




Feed XML