Les scientifiques découvrent comment la fumée de cigarette induit le cancer

Tout le monde sait, depuis des décennies que fumer peut tuer, mais jusqu'à maintenant, personne n'a vraiment compris comment la fumée de cigarette induit des cellules cancéreuses.

Dans un nouveau rapport publié dans le numéro de mars 2008 du journal FASEB, les chercheurs de l'université de Californie montrent que le peroxyde d'hydrogène (ou des oxydants similaires) présent dans la fumée de cigarette est le coupable.

Selon les auteurs, le Dr Tzipora Goldkorn et collaborateurs, cette constatation pourra aider l'industrie du tabac à développer des cigarettes plus sûres en éliminant ces substances dans la fumée, tout en donnant aux chercheurs une nouvelle voie pour le développement de traitements contre le cancer du poumon. Ils espèrent que le taux de survie actuel de 15,5 % pourra être amélioré par l'identification actuelle de cible thérapeutique.

Lors de leur expérimentation, les auteurs ont constaté que les cellules exposées à la fumée de cigarette et les cellules exposées au peroxyde d'hydrogène montrent les mêmes signatures moléculaires du développement du cancer tandis que les cellules non exposées n'en ont pas.

Selon le Dr Gerald Weissmann, MD, rédacteur en chef du journal FASEB, les fusils tuent, les bombes tuent et les cigarettes tuent. Tandis que les biologistes ne peuvent pas faire grand-chose dans les deux premiers cas, les études comme celle-ci vont contribuer à la lutte contre les décès liés au tabac et à la maladie. Ces expériences non seulement montrent les nouvelles cibles moléculaires pour le traitement du cancer mais aussi identifient le coupable présent dans la fumée de cigarette.

Selon les centres américains de contrôle et de prévention des maladies (U.S. Centers for Disease Control and Prevention), le tabagisme est la principale cause évitable de décès prématuré aux Etats-Unis (400.000 morts par an soit un décès sur cinq). Le tabagisme représente la grande majorité des décès dus au cancer du poumon, représentant 90 % de tous les décès par cancer du poumon chez les hommes et environ 80 % chez les femmes.

En 2.000, un rapport général des services de santé a révélé que la fumée du tabac contient plus de 4.000 composés chimiques, dont 43 sont des cancérogènes connus. Quelques-uns des 4.000 composés résultent de la transformation des produits chimiques ajoutés en vue de l'amélioration du goût.


Article Source

Publiť le 03-03-2008




Feed XML