Moins d'anomalies des spermatozo?des avec l'acide folique

Une alimentation riche en acide folique pourrait réduire le nombre d'anomalies des spermatozoïdes ainsi que le nombre des enfants ayant des anomalies génétiques. L'étude des auteurs de l'université de Californie Berkeley, conduits par le Dr Brenda Eskenazi, est publiée dans le journal médical Human Reproduction de mars 2008.

On estime à 4% le nombre de spermatozoïdes chez un homme sain comportant trop ou trop peu de chromosomes (une condition connue sous le nom d'aneuploidie). L'aneuploidie est reliée aux échecs de conception, aux fausses couches et à des maladies infantiles telles que le syndrome de Down, syndrome de Turner et le syndrome de Klinefelter.

L'équipe de chercheurs de Berkeley a analysé 89 échantillons de sperme chez des hommes en bonne santé, non fumeurs et il leur fut posé des questions sur la consommation de zinc, d'acide folique, de vitamine C, de vitamine E et de bêta carotène.

L'acide folique provenait soit de l'alimentation soit de suppléments diététiques. Les chercheurs ont trouvé une association statistiquement significative entre l'aneuploidie des spermatozoïdes et l'apport en acide folique.

Les chercheurs ont souligné qu'ils n'avaient pas prouvé que les folates avaient un impact direct sur la qualité du sperme, mais simplement qu'il y avait un lien entre les deux. Ils souhaitent que davantage de recherches soient accomplies pour comprendre le mécanisme cause / effet.

L'importance de l'alimentation maternelle dans la reproduction est bien connue, cette recherche suggère, selon les auteurs, que le régime alimentaire paternel pourrait également être important.

Pour les auteurs, si les résultats de cette recherche sont confirmés, la recommandation de prise d'acide folique chez les hommes à raison de 400 mcg par jour devrait être révisée vers le haut chez ceux souhaitant un enfant afin de réduire le risque d'anomalies chromosomiques chez ce dernier.


Article Source

Publiť le 25-03-2008




Feed XML