Résidus de pesticides dans le vin

Selon un communiqué de presse, paru le 26 mars 2008, émis par le Pesticides Action Network Europe (PAN-Europe), les vins seraient de manière généralisée contaminés par des résidus de pesticides.

L'étude coordonnée par PAN-Europe a testé 40 bouteilles de vin provenant de France, d'Autriche, d'Allemagne, d'Italie, du Portugal, d'Afrique du Sud, d'Australie, et du Chili ; 34 d'entre elles étaient originaires de l'agriculture intensive et six de l'agriculture biologique. Le prix des vins testés était très variable, il allait des bons marchés aux plus onéreux ( 200 Euros la bouteille ).

Les résultats des analyses ont montré que 100 % des vins conventionnels testés étaient contaminés. Chaque échantillon contenait en moyenne plus de quatre résidus de pesticides , les plus contaminés d'entre eux en contenaient jusque 10.

Le niveau de contamination noté fut 5.800 fois plus élevé que celui de l'eau potable. Les niveaux de contamination dans cette étude ont été variables et n'ont pas dépassé les limites maximales autorisées. Cependant il est à noter qu'il n'existe pas de limites maximales autorisées pour le vin mais que l'on se réfère à celles utilisées pour le raisin qui sont très élevées.

Ces nombreux résidus témoignent d'une utilisation très intensive de pesticides en viticulture. Parmi les résidus trouvés il y avait de nombreuses molécules reconnues comme cancérigènes possibles ou probables, des toxiques du développement ou de la reproduction, des perturbateurs endocriniens ou encore des neurotoxiques.

Les vins biologiques analysés ne renfermaient pas de résidus de pesticides à l'exception d'un échantillon de vin de Bourgogne dans lequel il fut trouvé des quantités faibles d'un seul produit. Cette présence a été expliquée par les dérives des pulvérisations en provenance de parcelles voisines.


Article Source

Publiť le 09-04-2008




Feed XML