Identification de la cause génétique d'une forme fréquente de cancer du sein

La découverte des gènes suppresseurs de tumeurs a été la principale clef ayant permis de comprendre les mécanismes moléculaires et cellulaires menant à la prolifération non contrôlée des cellules, mécanisme du cancer.

Les chercheurs de l'école de Médecine de l'université de Caroline du Nord ont constaté que des défauts dans un gène, appelé le p18, peuvent mener au cancer. Cette découverte, combinée avec de nouvelles techniques de laboratoire, aidera des scientifiques à identifier et examiner de nouveaux traitements pour un type de tumeur représentant de 70 et 80 % de tous les cancers du sein. Les résultats de la recherche ont été publiés dans le journal médical Cancer Cell de mai 2009.

Des défauts dans le gène p 18 ont été observés dans différents types de cancers humains. Selon l'auteur principal, le Dr Yue Xiong, Ph.D., professeur de biochimie et de biophysique, lorsque que ce gène n'est pas exprimé les cellules continuent à croître, à se diviser jusqu'à ce qu'elles se transforment en cancer.

Lors de leurs études cet auteur et ses collaborateurs ont pu montrer que l'expression diminuée du gène p 18 est fortement corrélée avec le développement d'un type fréquent de tumeurs du sein. Le mécanisme de formation de ce type de tumeur est très différent de celui des autres formes de cancer du sein. Ayant compris ce mécanisme et possédant un animal de laboratoire génétiquement modifié permettant de conduire des expérimentations, les auteurs se proposent d'examiner spécifiquement les traitements contre ces tumeurs.


Article Source

Publiť le 12-05-2009




Feed XML