Une pommade commune antidouleurs pourrait protéger le coeur lors d'attaques cardiaques

Une publication en septembre 2009 dans le journal médical Circulation, provenant de l'université de Cincinnati (USA), montre qu'une crème (zostrix) en vente libre appliquée sur la peau pendant une attaque cardiaque pourrait protéger le coeur prévenant ainsi ou réduisant les dommages cardiaques.
Les auteurs, conduits par le Dr Keith Jones, PhD du département de pharmacologie ont montré que l'application de capsaicine à des endroits spécifiques de la peau chez les souris déclenche des signaux nerveux qui activent des voies cellulaires de - pro-survie - dans le coeur protégeant ainsi ce muscle.

La capsaicine est un des composants du piment contenu dans des poivrons. Elle produit une sensation de chaleur. C'est également une substance présente dans plusieurs médicaments topiques utilisés pour le soulagement de douleurs temporaires. Selon les auteurs, la capsaïcine topique n'a aucun effet nuisible sérieux connu et pourrait être facilement appliquée dans l'ambulance. Si cette médication se révèle efficace chez l'homme elle aurait le potentiel de réduire les dommages ou la mort en cas d'occlusion des coronaires, réduisant de ce fait l'ampleur et les conséquences de la crise cardiaque.

Les chercheurs ont observé une réduction de 85 % de décès de cellules cardiaques lorsque la capsaicine fut utilisée. Ils ont également montré qu'une petite incision faite sur l'abdomen a amené une réduction de 81 %. Pour les auteurs la capsaicine et cette incision ont un effet neurologique similaire. Ce sont les effets cardio-protecteur les plus puissants enregistrés jusqu'ici. C'est une forme de cardio protection utilisant un stimulus peaucier activant la cardio protection longtemps avant que l'artère coronaire bloquée puisse être désobstruée. Pour les auteurs cette action pourrait être similaire à l'action de certains traitements par acupuncture.

Les auteurs mettent cependant en garde le public contre l'usage de la capsaicine sans que des études ultérieures soient conduites car on ne sait pas si ce traitement fonctionnera pour toutes les indications, chez tous les patients ni les modalités d'application. Néanmoins cette médication leur semble avoir un potentiel clinique énorme et pourrait par la suite sauver des vies.


Article Source

Publiť le 15-09-2009




Feed XML