Les informations Santé 


feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML










 

Nouveau traitement pour les femmes souffrant d'acné ou d'alopécie

Le travail du Dr Kohler et de ses collaborateurs du département d'obstétrique et de gynécologie de l'université de Berne (Suisse), paru dans le journal médical Gynecol Endocrinol de mars 2007 concerne les femmes souffrant d'acné et/ou d'alopécie et ayant des taux sanguins normaux de testostérone libre.Chez certaines femmes souffrant d'acné ou d'alopécie et ayant des taux normaux de testostérone libre aucune amélioration clinique ne peut être obtenue par les traitements classiques utilisant les antiandrogènes ou d'autres médicaments comme les corticostéro?des. L'hypothèse de travail des auteurs était que certaines femmes avaient une activité excessive d'un enzyme la 5 alpha réductase.L'objectif du travail était d'évaluer le bénéfice subjectif du traitement avec le finasteride (5 mg/jour) chez les femmes ayant des taux normaux de testostérone libre et souffrant d'acné ou d'alopécie. Le finastéride (proscar) inhibe sélectivement la 5 alpha-réductase, enzyme catalysant la transformation de testostérone en dihydrotestostérone(DHT).L'étude ne fut conduite que de manière rétrospective chez 12 patientes, six d'entre elles souffrant d'acné et six d'entre elles souffrant d'alopécie. Neuf des 12 patientes estimèrent avoir retiré un bénéfice du traitement, leurs symptômes ayant décru de manière significative. Les autres trois patientes ne bénéficièrent d'aucune manière du traitement et ont rapporté n'avoir vu aucun changement entre l'avant et l'après thérapie. Le traitement fut de manière générale bien supporté et peu d'effets secondaires furent notés.En conclusion neuf des 12 patientes ont bénéficié de la thérapeutique. Ce qui supporte l'hypothèse d'une activité excessive de la 5 alpha réductase au niveau des tissus périphériques de ces patientes. Le fait que trois des patientes n'aient constaté aucun changement dans leur symptomatologie sévère implique qu'il doit y avoir un autre mécanisme de génèse de l'acné et de l'alopécie chez les femmes ayant des taux normaux de testostérone libre. Des évaluations ultérieures sont dès lors nécessaires pour élucider de manière plus précise les indications de l'administration de finasteride chez les femmes souffrant d'acné ou l'alopécie.


Lire :

 


 

La consommation combinée de tomates et de brocolis ralentit la croissance tumorale des adénocarcinomes de la prostate

Selon un article du Dr Kirstie Canene-Adams et collaborateurs, de la division des sciences nutritionnelles de l'université de l'Illinois, publié en ligne en Janvier 2007, par l'American Association for Cancer Research, la combinaison de la consommation de tomates et de brocolis ralentit la croissance tumorale des adénocarcinomes de la prostate.La consommation alimentaire incluant de cinq ? dix portions de fruits et légumes par jour est actuellement recommandation au public pour prévenir la survenue de cancers. Les auteurs ont évalué différentes combinaisons d'absorption de tomates et de brocolis dans un modèle animal d'adénocarcinome de la prostate.Des rats au nombre de 206 furent alimentés avec soit 10 % de tomates et 10 % de brocolis (10:10), soit 5 % de tomates plus 5 % de brocolis soit du lycopène, pendant 22 semaines. Cette administration alimentaire a débuté un mois avant l'implantation des tumeurs chez l'animal de laboratoire.Les auteurs ont comparé les effets de l'alimentation ? la castration chirurgicale et ? un traitement avec du finastéride. La castration a réduit le poids de la prostate, le volume et le poids de la tumeur. Le finasteride a réduit le poids de la prostate mais n'a eu au en effet sur l'étendue de la tumeur. Le lycopène a réduit de manière insignifiante le poids des tumeurs (de 7 ? 18 % ) tandis que les tomates ont réduit le poids des tumeurs de 34 %. Les brocolis ont diminué le poids des tumeurs de 42 %. La combinaison 10:10 a provoqué une diminution de poids des tumeurs de 52 %. Les réductions du poids des tumeurs furent associées avec une réduction de la prolifération et une augmentation de l'apoptose.La combinaison de tomates et de brocolis fut plus la plus efficace pour réduire la croissance tumorale que soit les tomates soit les brocolis seuls et supporte les recommandations au public ? augmenter la prise d'une variété de composés dérivés des plantes.


Lire :

 













Livres
connexes


Google