Les informations Santé 


feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML











 

Un nouveau contraceptif masculin est ? l'étude

Un nouveau contraceptif masculin est susceptible d'?tre une alternative ? la vasectomie chirurgicale. Le dispositif est inséré par l'intermédiaire d'une petite incision dans le scrotum et le fragment de silicone inséré bloque le transfert du sperme dans le canal déférent.Dans une étude préliminaire concernant trente hommes, ce dispositif a été efficace. Des études pratiquées chez le singe ont également montré que cette technique était réversible. Des études complémentaires sont nécessaires pour vérifier s'il en est de m?me chez l'homme après des années d'utilisation plut?t que des mois.Dans la vasectomie traditionnelle les deux canaux déférents reliant les testicules au pénis sont coupés et ligaturés. Cette technique est réversible chez quelques hommes mais elle est con?ue pour ?tre un contraceptif permanent.Selon un commentateur de l'organisation contraception masculine ( Male Contraception Information Project ), il ne sera pas plus aisé d'enlever les bouchons de silicone que de trouver un bon micro chirurgien pour réparer les déférents. De plus on sait que dans les cas de vasectomie m?me après reperméabilisation des déférents les chances de grossesse diminuent de 10 % chaque année chez les hommes qui ont eu une vasectomie. Seul le temps pourra dire s'il en est de m?me avec les bouchons de silicone.Une étude antérieure concernant 9000 hommes dans neuf pays des quatre continents montre que plus de 60 % des hommes en Espagne, Allemagne, Mexico et Brésil expriment leur volonté d'utiliser un nouveau contraceptif masculin. Ces hommes souhaitent soulager leurs partenaires des soucis de la contraception ou simplement souhaitent une solution autre que le préservatif.Les investigateurs recherchent des méthodes hormonales similaires ? la pilule féminine ou aux implants. Ces méthodes auraient l'avantage d'?tre réversibles c'est-?-dire qu'un homme pourrait les utiliser de manière répétée ? des temps différents de sa vie et les stopper pour mener ? bien le désir d'enfant. Mais ces techniques ont actuellement encore des effets secondaires non souhaitables.Les scientifiques ont cherché des méthodes moins invasives, localisées, non hormonales et réversibles. Les chirurgiens ont testé un gel de silicone, injecté directement dans les canaux déférents, qui bloque la progression des spermatozo?des. Le problème principal est la pression exercée en amont de l'obstacle qui théoriquement pourrait endommager l'épididyme.Tous les hommes ayant pris part ? l'expérimentation avaient des enfants et souhaitaient une vasectomie. Ils vont tester la nouvelle technique pendant deux ans.Selon le docteur Richard Anderson de l'université d'édimbourg cette technique pourrait ?tre une alternative attractive ? la vasectomie. Mais m?me si cette technique est potentiellement réversible après quelques années, ce ne sera pas un contraceptif qui pourra ?tre placé et enlevé de manière répétée pour espacer le programme familial.Infos complémentairesstérilisationstérilisation 2ligature ou vasectomie


Lire :

 













Livres
connexes


Google