Les informations Santé 


feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML











 

Comparaison entre deux médicaments des ovaires micro polykystiques destinés ? combattre le risque métabolique cardio vasculaire

Les Drs Luque-Ramirez M, Alvarez-Blasco F, et collaborateurs du département d'endocrinologie de l'h?pital universitaire de Madrid, dans le journal médical J Clin Endocrinol Metab. du 10 avril 2007, rapportent les effets de l'oestradiol associé ? l'acétate de cyprotérone (Diane) versus la metformine (glucophage) sur les risques métaboliques cardio vasculaires chez les femmes souffrant d'OMPK (ovaires micro polykystiques - PCOS).Les auteurs ont suivi de manière randomisée 34 patientes souffrant d'OMPK. Le premier groupe a re?u un traitement oral de metformine (850 mg deux fois par jour) et les autres une pilule appelée Diane 35 (35 mcg d'ethinyl oestradiol + 2 milligrammes d'acétate de cyproterone)Les mesures de l'hyper androgénie, du profil lipidique , de la tolérance glucidique ainsi que la sensibilité ? l'insuline furent notées au jour zéro, après 12 et 24 semaines de traitement.Les patientes sous Diane ont eu une réduction plus importante de leur score d'hirsutisme et des taux d'androgènes sériques en comparaison avec la metformine. La régularité menstruelle fut restaurée chez toutes les patientes traitées par Diane en comparaison avec seulement 50 % de celles qui recevaient la metformine. D'un point de vue contraire l'index de sensibilité ? l'insuline a augmenté avec la metformine mais n'a pas évolué avec la pilule Diane. Aucune différence ne fut notée dans la fréquence des anomalies du test de tolérance au glucose et dans les mesures des lipides.En conclusion selon les auteurs la pilule Diane appara?t ?tre supérieure ? la metformine pour contr?ler l'hyper androgénie et pour restaurer la régularité menstruelle chez les patientes souffrant d' OMPK et n'est pas associée avec une aggravation du risque métabolique cardio vasculaire de ces femmes.


Lire :

 


 

l'OMPK est un désordre métabolique et endocrinien avec des conséquences cardiologiques ou diabétiques

Selon un article des chercheurs de la Graduate School of Public Health de l'Université de Pittsburgh's publié dans le Journal of Clinical Endocrinology and Metabolism le syndrome des ovaires micropolykystiques ( OMPK - PCOS), qui est un désordre métabolique et endocrinien concerne de très nombreuses femmes et compromet leur état de santé cardiaque en causant des dép?ts de calcium dans les artères coronaires.Les sympt?mes de cette affection incluent la stérilité, les cycles menstruels irréguliers, de l'hirsutisme, des kystes ovariens,de l'acné et de l'obésité. L'American Association of Clinical Endocrinologists a dans un article récent soulevé le problème de cette affection en disant que les femmes avec OMPK - PCOS sont ? un plus grand risque de diabète et de maladie des artères coronaires.http://www.eurekalert.org/pub_releases/2004-11/uopm-slp110904.php http://www.medicms.be/medi/dt/pcos2.htmhttp://www.medicms.be/dt1/gluco2.htm


Lire :

 













Livres
connexes


Google