Lien entre certaines infections et la paralysie cérébrale infantile

Les bébés atteints par certaines maladies infectieuses soit peu de temps avant la naissance soit après la naissance ont un plus grand risque de paralysie cérébrale selon une recherche effectuée par des chercheurs australiens ( Catherine S Gibson et collaborateurs de l'Université d'Adelaide, Women's and Children's Hospital), parue dans le British Medical Journal du 6 janvier 2006.

La recherche s'est effectuée sur 443 cas de patients ayant une paralysie cérébrale et sur 883 enfants contrôles. Ils furent testés pour les entérovirus et les virus de l'herpès. Les virus du groupe herpès ont inclu les types 1 et 2 (HSV-1 and HSV-2), le virus Epstein-Barr (EBV), le cytomégalovirus (CMV), le virus humain herpétique 8 et les virus herpétiques du groupe B incluant la varicelle (VZV) et les virus humains herpétiques 6 et 7.

La prévalence d'acides nucléiques viraux dans la population de contrôle fut élevée : 39,8 % des contrôles furent testés positifs et la prévalence fut encore plus élevée chez les prématurés. La détection de l'herpès du groupe B a accru le risque de développer une paralysie cérébrale.Selon les auteurs l'exposition aux virus neurotropiques est associée avec les accouchements prématurés et la paralysie cérébrale


article source


Publiť le 06-01-2006


Feed XML