Nouvelle approche en contraception masculine

Le Dr Christopher Smith et les chercheurs du King's College London ont identifié les produits chimiques qui peuvent, ? l'instar de certains médicaments de la tension artérielle et de la schizophrénie, bloquer les éjaculations. L'équipe des chercheurs va maintenant tester ces produits chimiques chez les animaux et chez l'homme et espère obtenir un résultat contraceptif d'ici 5 ans.

Divers contraceptifs masculins sous forme d'injections, d'implants ou de patchs sont actuellement en développement. Ils sont pour la plupart basés sur des mécanismes hormonaux dont la fonction est d'inhiber la production hormonale masculine et la production de spermatozoides. Le nouveau produit préviendrait la contraction de certains muscles qui propulsent le sperme dans le pénis.

Les médicaments qui traitent la schizophrénie et les tensions artérielles élevées préviennent l'éjaculation masculine mais peuvent avoir des effets secondaires importants ce qui les rend inutilisables comme contraceptifs.

Les hommes devraient prendre une pilule chaque jour ou quelques heures avant d'avoir une relation sexuelle. Etant donné que le contraceptif n'utilise pas d'hormones, les chercheurs pensent que la fertilité masculine devrait revenir ? la normale les jours suivants l'arrêt.

Cependant selon un commentateur, le Dr Allan Pacey, le sperme serait redirigé vers l'urine ou pourrait être présent dans l'urètre et dès lors des grossesses pourrait encore survenir.


article source


Publiť le 01-12-2006


Feed XML