Un nouveau test pourrait prédire la résistance de l'HIV ? certains médicaments

Les chercheurs du centre médical de l'université de Duke, dans l'article paru en janvier 2007 dans le journal médical Nature Methods, rapportent avoir développé un test hautement sensitif pour identifier les colonies du virus sida qui pourraient être résistantes ? certains médicaments.

Selon le Dr Feng Gao, M.D., professeur associé de médecine, ce test pourrait donner aux médecins un outil pour guider le traitement des patients en prédisant la résistance ? un médicament particulier. La résistance aux médicaments est une des raisons les plus fréquentes pour laquelle la thérapeutique de l'HIV échoue.

Le test qui détecte des changements génétiques ou des mutations de l'HIV, pourrait aussi aider les scientifiques ? comprendre comment le virus élabore sa résistance aux médicaments. Une telle connaissance pourrait conduire au développement de nouveaux traitements con?us pour éviter cette résistance.

Etant donné que le gène de l'HIV produit si facilement des mutations et que le virus se reproduit si rapidement, la plupart des personnes qui sont infectées ont plusieurs différentes formes du virus dans leur organisme. Dans certains cas les colonies mutées acquièrent de nouvelles propriétés qui les rendent résistantes aux médicaments utilisés dans la thérapie anti rétrovirale.

Pendant le cours de cette thérapie anti rétrovirale, qui ne supprime pas complètement les virus, une colonie qui développe une résistance médicamenteuse va s'accro?tre plus rapidement que les autres et va ainsi devenir le virus le plus présent dans l'organisme de la personne malade.

Les populations virales retrouvées dans le sang des patients peuvent être très différentes d'une personne ? l'autre. Conna?tre la résistance des virus dans ces cas peut avoir des implications importantes pour le succès thérapeutique chez un patient.

Plus de 20 médicaments actuellement peuvent traiter l'infection HIV. Tous ciblent des gènes nécessaires au virus. Le test examine les gènes de l'HIV ? certaines positions connues pour être reliées avec une résistance aux médicaments. Par exemple des changements dans la position 46 du gène de la protéase ont comme conséquence la résistance ? un médicament appelé l'indinavir.

Le test a prouvé sa sensibilité en détectant un seul virus mutant parmi 10.000 virus non mutés présents dans le sang d'un patient. Ce niveau de sensibilité rend ce test environ 1000 fois plus sensible que les tests habituellement utilisés pour détecter la résistance des virus. Le test peut également détecter si un virus porte plus d'une mutation, ce qui n'est pas possible avec les tests couramment utilisés jusqu'? présent. Cette possibilité sera critique pour détecter les colonies virales qui pourraient devenir résistantes ? de multiples médicaments, une condition qui survient souvent étant donné que beaucoup de patients sont traités avec de multiples médicaments au même moment.

Ce test pourrait aussi avoir des applications médicales plus larges car, selon l'auteur, il a le potentiel ? détecter des mutations conduisant ? une résistance médicamenteuse dans d'autres maladies que l'HIV comme l'hépatite B, l'hépatite C et la tuberculose.


article source


Publiť le 11-01-2007


Feed XML