Le calcium et la vitamine D pourraient réduire le risque de cancer chez les femmes

Des composants du lait, le calcium et la vitamine D, peuvent faire davantage que prévenir les fractures des os. La prise de calcium et de vitamine D peut également réduire le risque de cancer chez les femmes d'au moins 60 % selon une nouvelle étude publiée dans l'American Journal of Clinical Nutrition de juin 2007.

L'étude clinique de quatre ans a inclus plus d'un millier de femmes dont l'?ge était d'environ 55 ans. Elle a scindé les femmes en trois groupes alimentaires : le premier groupe a re?u des suppléments journaliers en calcium (1.400 - 1.500 mg), plus de la vitamine D (1.100 unités internationales de vitamine D) ; un deuxième groupe n'a re?u que le calcium ? la même dose et un troisième groupe un placebo. Les chercheurs ont montré que le risque de développer un cancer était de 60 % plus faible chez celles qui avaient pris le calcium et la vitamine D et de 47 % plus faible chez celles ayant pris seulement le calcium en comparaison avec le groupe placebo.

Cinquante femmes ont développé un cancer pendant la période d'étude de quatre ans incluant des cancers du sein, du colon, du poumon et d'autres cancers mais les cancers de la peau n'ont pas été pris en compte. Lorsque les chercheurs ont exclu les 13 cancers diagnostiqués pendant la première année de l'étude, probablement déj? présents lors du début de l'étude, l'effet protecteur du calcium et de la vitamine D fut même plus grand atteignant les 77 % chez celles prenant le calcium et la vitamine D en comparaison avec le placebo.

Selon les chercheurs c'est le premier essai clinique qui montre que l'accroissement de la prise de vitamine D peut affecter le risque global du cancer, une découverte qui a un potentiel de santé important selon l'auteur principal le Dr Joan Lappe, un chercheur nutritionnel de l'université Creighton ? Omaha. Selon cet auteur en choisissant des aliments riches en vitamine D comme le lait et en prenant un supplément les Américaines pourraient aider ? améliorer leurs taux de vitamine D et potentiellement le risque de cancer.

Le lait est une source importante de calcium et est également une excellente source de vitamine D alimentaire. Selon des sources gouvernementales plus de 70 % du calcium alimentaire vient du lait et de produits laitiers. Le lait est une des rares sources alimentaires de vitamine D, qui émerge donc comme un super nutriment.

Plusieurs études récentes ont rapporté des conclusions similaires suggérant que le calcium et la vitamine D peuvent réduire le risque de cancer du sein chez les femmes préménopausées et le cancer du colon chez les femmes plus ?gées. Ces résultats donnent aux Américaines plus de raison de rencontrer la recommandation de consommer du lait écrémé ou pauvre en graisses ( régime ) leur fournissant 900 mg de calcium et 300 unités internationales de vitamine D de manière journalière.


article source


Publiť le 20-06-2007


Feed XML