Liens entre le risque de thromboses et les voyages de durée moyenne et de longue durée

L'organisation mondiale de la santé (OMS) vient de publier un article sur les dangers des voyages. D'après les constatations de l'OMS le risque de souffrir d'une thrombo-embolie veineuse est multiplié par deux après quatre heures de voyage. Cependant le risque absolu est relativement faible : environ un sur 6.000.

Selon le communiqué de presse de l'OMS les deux manifestations les plus courantes sont la thrombose veineuse profonde (TVE) et l'embolie pulmonaire.

La thrombose veineuse profonde appara?t quand un caillot sanguin se développe dans une veine profonde, en général dans la partie inférieure de la jambe. Cette affection peut engager le pronostic vital lorsqu'elle s'associe ? une thrombo-embolie.

La thrombo-embolie survient lorsqu'un caillot se détache de la veine, se déplace dans l'organisme et atteint les poumons bloquant la circulation sanguine. Cette affection peut être soignée et guérie mais sans traitement il y a un risque de décès.

Selon le rapport de l'organisation mondiale de la santé, les passagers des avions, des trains, bus ou automobiles sont exposés ? un risque plus élevé lorsqu'il restent assis sans bouger pendant plus de quatre heures. Cela est d? ? la stase du sang veineux causée par une immobilité prolongée.

Le risque de thrombose ne dispara?t pas complètement ? la fin d'un voyage. L'élévation du risque persiste pendant quatre semaines environ.

Un certain nombre d'autres facteurs accroissent le risque de thromboses : l'obésité, la taille, l'usage de contraceptifs oraux et les troubles sanguins héréditaires.

Au total il y a eu cinq études qui ont été menées et exécutées dans le cadre d'une collaboration internationale de chercheurs des universités de Leiden, Amsterdam, Leicester, Newcastle, Aberdeen et Lausanne.


article source


Publiť le 03-07-2007


Feed XML