Un vaccin pour traiter l'hypertension artérielle

L'hypertension artérielle peut être contrôlée de manière adéquate avec des médicaments existants tels que les inhibiteurs de l'enzyme de conversion de l'angiotensine ou bien en bloquant les récepteurs de l'angiotensine II.

Malheureusement le succès thérapeutique est souvent restreint parce que les patients n'adhèrent pas au traitement. L'immunisation contre l'angiotensine pourrait solutionner le problème. Le Dr Alain C Tissot PhD, et collaborateurs de la division d'angiologie et d'hypertension au Centre Hospitalier Universitaire Vaudois, ? Lausanne, Suisse, ont investigué la sécurité et l'efficacité d'un vaccin basé sur une particule de type viral ciblant l'angiotensine afin de réduire la tension artérielle.

L'étude multicentrique, en double aveugle, randomisée, contrôlée par placebo est en phase II. Elle a concerné 72 patients souffrant d'hypertension faible ? modérée qui ont, selon une liste randomisée générée par ordinateur (trois groupes de 24 personnes), re?u des injections sous-cutanées de vaccins ? deux dosages différents (100 mcg et 300 mcg) ou d'un placebo aux semaines 0,4,12.

La tension artérielle fut mesurée avant le traitement et ? la semaine 14. La première recherche concernait la sécurité et la tolérance au vaccin. Les résultats ont montré que deux patients du groupe 100 mcg, trois dans le groupe 300 mcg et aucun dans le groupe placebo, ont arrêté l'étude thérapeutique. L'analyse d'efficacité n'a pas inclus les cinq personnes qui se sont retirées de l'étude.

Cinq effets secondaires sérieux furent rapportés (deux dans le groupe 100 mcg, 2 dans le groupe 300 mcg et un dans le groupe placebo). La plupart des effets secondaires furent modérés et ont consisté en réactions transitoires au site d'injection. Des symptômes de type rhume ont été observés chez trois patients dans le groupe 100 mcg, 7 dans le groupe 300 mcg et et aucun dans le groupe placebo. Dans le groupe 300 mcg il y a eu une réduction modérée de la tension artérielle ? la semaine 14.

En conclusion selon les auteurs, l'immunisation n'a pas été associée avec des effets secondaires adverses sérieux ; la plupart des effets adverses observés furent ? mettre en relation avec des réponses locales similaires ? celles rencontrées avec d'autres vaccins. Les patients ayant re?u le dosage de 300 mcg ont vu leur tension artérielle réduite de manière modérée en particulier le matin.


article source


Publiť le 14-03-2008


Feed XML