Votre main gauche est-elle plus motivée que votre main droite



Les psychologues pensaient que la motivation était un processus conscient : vous voulez quelque chose et vous essayez de l'obtenir. Mais il y a quelques années le Dr Mathias Pessiglione de l'institut du cerveau à Paris et ses collègues ont prouvé que la motivation pouvait être sub consciente ; les personnes ont vu des images subliminales d'une récompense, même si elles n'ont pas su ce qu'elles avaient vu, elles vont essayer d'obtenir la récompense.

Dans l'étude ancienne, on a montré des images d'une pièce d'un euro ou d'une pièce d'1 cent à des volontaires pendant une minuscule fraction de seconde. On leur a ensuite demandé de serrer une poignée détectrice de pressions. L'image de la pièce étant subliminale, ils ne savaient pas de quelle pièce il s'agissait; néanmoins ils ont serré plus fort pour une pièce à peine entrevue d'un euro que pour une pièce d'un cent. Ce résultat montrait que la motivation n'avait pas à être consciente.

Dans la nouvelle étude, parue dans le journal médical Psychological Science en juillet 2010, Pessiglione et ses collaborateurs ont voulu savoir si l'on pouvait encore aller plus loin et si une moitié du cerveau pouvait être seule motivée à un moment. Le test a débuté en plaçant une croix au milieu de l'écran d'un ordinateur. Ensuite la pièce de monnaie, un euro ou un cent, fut montrée de manière subliminale que d'un seul côté du champ visuel. Les personnes ne furent motivées à réagir que lorsque la pièce apparaissait du même côté du champ visuel que la main tenant le dispositif de serrage. Par exemple, si la pièce de monnaie était du côté droit et qu'ils serraient avec la main droite, alors les volontaires ont serré plus fort pour un euro que pour un cent. Mais si la pièce de monnaie apparaissait de manière subliminale du côté gauche et qu'ils serraient du côté droit, alors ils n'ont pas serré plus fort pour un euro.

Selon les auteurs, la recherche prouve qu'il est possible qu'une seule moitié du cerveau et qu'une seule moitié du corps puissent être motivés. Cette découverte change la conception, disent les auteurs, que nous avons de la motivation. C'est une idée étrange, de penser que la main gauche par exemple pourrait être plus motivée que la main droite. Selon ces scientifiques cette recherche fondamentale aide à comprendre comment les deux moitiés du cerveau conduisent notre comportement.


article source


Publiť le 08-07-2010


Feed XML