Les stents ? élution de sirolimus sont ? risque et s'ils ne sont pas accompagnés d'un médicament fluidifiant le sang

Selon un article ? para?tre, en décembre 2006, dans le Journal of the American College of Cardiology, ce type de stent implanté pour garder les artères du coeur ouvertes a un plus grand risque de mort subite que les stents en métal si les patients arr?tent de prendre un fluidifiant sanguin comme le Plavix.

L'étude chez 746 patients qui ont re?u 1.113 stents montre que les stents ? élution de sirolimus sont plus efficaces pour garder ouvertes les artères coronaires, mais que le risque chez les patients qui stoppent le Plavix de 7 ? 18 mois après l'angioplastie est clair. L'incidence de décès ou d'attaque cardiaque chez ces patients fut de 4,9 % comparé au 1,39 % chez les patients qui ont eu des stents normaux. La raison en fut une plus grosse incidence des thromboses qui est une blocage soudain d'une artère par un caillot sanguin.

L'usage des stents ? élution de sirolimus a tendance ? dominer le marché aux USA (ne sont remboursés pour le moment en Belgique par l'assurance maladie qu'aux diabétiques)puisque 80 ? 90 % des implants sont des implants de ce type, étant donné qu'ils sont plus effectifs pour prévenir la resténose des artères. Cependant ces stents préviennent la recroissance du tissu normal qui borde les artères augmentant ainsi le risque de thromboses.

Il est dès lors nécessaire d'utiliser le clopidogrel (Plavix) qui est couramment prescrit chez les patients qui ont re?u des stents, seule la durée de ce traitement demeure imprécise : faut-il le continuer indéfiniment? Car selon un certain nombre d'auteurs les stents ? élution de sirolimus sont préférables dans la majorité des cas.


Rechercher un article


Publiť le 06-12-2006


Feed XML