Ligature Vasectomie en débat



La sénatrice Belge Christine Defraigne va déposer un projet de loi pour encadrer la stérilisation volontaire.

Avant toute stérilisation le patient donnerait son accord écrit après avoir été informé des conséquences de l'opération.

L'acte chirurgical ne pourrait avoir lieu qu'après deux consultations médicales, dont une auprès d'un PSYCHIATRE, et minimum un mois après la première consultation.

Pour les personnes handicapées il faudrait une décision du juge de paix.




Publiť le 14-01-2004


Feed XML