feed

Actualité médicale-Information-Prévention


Feed XML







Traitement alternatif des bouffées de chaleur

Les chercheurs de l'université de Rochester, qui depuis quelques années recherchent de nouvelles thérapeutiques pour traiter les bouffées de chaleur, rapportent dans le numéro de juillet 2006 de Obstetrics and Gynecology, que la gabapentine (Neurontine), est aussi efficace que les oestrogènes qui sont le traitement standard des sympt?mes de la ménopause.

Les oestrogènes ne sont plus la thérapeutique préférée car de larges études ont montré que l'hormone augmente le risque de maladie cardiovasculaire, d'attaques cérébrales, de cancer du sein et de maladie d'Alzheimer chez certaines femmes. Etant donné ces informations des millions de femmes ont abandonné la thérapie hormonale et sont ? la recherche d'autres moyens de traiter leurs sympt?mes. Des remèdes dits naturels tels que le soya, des herbes officinales ou l'acuponcture n'ont pas, pour le moment, été prouvés être sains ou efficaces.

L'équipe de Rochester est la première ? comparer les oestrogènes et la gabapentine avec l'usage de placebo. L'étude a montré que les femmes prenant la gabapentine ou les oestrogènes ont des résultats de l'ordre de 71 ? 72 % tandis que le placebo a un effet de 54 % de réduction des bouffées de chaleur. Selon l'auteur principal,le Dr Sireesha Y. Reddy, M.D, professeur assistant d'obstétrique et de gynécologie au centre médical de l'université de Rochester, la gabapentine appara?t être aussi efficace que les oestrogènes.

La gabapentine a été approuvée en 1994 pour traiter les crises d'épilepsie mais a été utilisée depuis des années pour traiter des maux de tête et d'autres affections. L'hypothèse des scientifiques est que ce médicament peut réduire les bouffées de chaleur en régulant le flux de calcium vers et hors des cellules, ce qui est un mécanisme de contr?le de la température du corps.

L'étude, utilisant deux méthodes statistiques pour comparer les bouffées de chaleur des femmes, a pendant douze semaines suivi trois groupes de 20 femmes, un groupe recevant la gabapentine, un groupe recevant des oestrogènes et un groupe recevant le placebo.

Parmi les femmes recevant la gabapentine, les médecins constatèrent plus souvent des plaintes consistant en maux de tête, nausées ou désorientation. Les chercheurs croient que ces effets secondaires pourraient être minimisés en adaptant la médication ou en la prenant au cours des repas.


Publié le 05-07-2006

Fichier(s) complémentaire(s) ou connexe(s)

Phytoestrogènes pour traiter les symptomes de la ménopause Lire

Traitement de la ménopause et cancer du sein : commencer t?t ne limite pas le risque Lire

La survie dans le cancer avancé du sein dépend du type de traitement hormonal Lire






Si vous souhaitez faire une recherche complémentaire, copiez-collez un ou plusieurs ( recherche plus restreinte ) des mots ci-dessous dans google search ci-dessous

Voici les Mots clefs de cet article :
bouffées de chaleur , ménopause

Google
 
Version pour Impression
[Zoom]

13-03-2012 - Augmentation du nombre d'enfants souffrant du trouble du déficit de l'attention et d'hyperactivité Lire

21-03-2012 - Système immunitaire de souris reconstitué à l'aide de cellules souches de personnes adultes Lire

29-03-2012 - Un type d'alimentation pourrait être responsable du faible nombre de spermatozoïdes Lire

17-04-2012 - Un moyen interne de réparer le cartilage Lire

30-04-2012 - Une molécule traite le comportement autistique chez la souris Lire

03-05-2012 - Pourquoi l'organisme réagit-il différemment, selon les individus, à un régime riche en graisse ? Lire

15-05-2012 - Les femmes âgées souffrant d'arythmie cardiaque sont plus à risque de subir un AVC Lire

30-05-2012 - Je mange parce que je suis déprimé et je suis déprimé parce que je mange Lire

06-06-2012 - Une procédure restaure le mouvement des pattes de rats paralysés Lire

18-06-2012 - Oestrogènes et risques cardiovasculaires chez les femmes ménopausées Lire

Plus de brèves







© JMD